Histoire

Restitution des archives de guerre détenues par la France : M.Zitouni : «Les négociations sont très sensibles et complexes»

Publié par Dk News le 25-01-2019, 16h08 | 9
|

Les négociations engagées par l'Algérie pour la restitution de ses archives détenues par la partie française «sont très sensibles, complexes et demandent du temps et des spécialistes», a affirmé, jeudi à Bouira, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.

«Pour ce qui est de ce dossier, des commissions mixtes travaillent lentement mais sûrement parce que les négociations sont très sensibles et complexes et elle demandent du temps et des spécialistes», a expliqué M. Zitouni lors d'un point de presse tenu en marge de sa visite dans la wilaya.

A une question de l'APS relative à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français dans le sud algérien, M. Zitouni a rappelé l'existence de commissions mixtes qui, a-t-il précisé, «y travaillent et les négociations sont en cours».

«La partie française nous a proposé d'appliquer ce qu'ils appellent en France la loi Morin, mais le ministère des Moudjahidine et la commission mixte du ministère des Affaires étrangères algérien ont rejeté cette proposition, et leur ont présenté d'autres qui vont être examinées par la partie française», a-t-il ajouté.

Le ministre est revenu sur la question de préservation de la mémoire révolutionnaire nationale grâce à la collecte de témoignages de tous ceux qui avaient vécu l'époque évolutionnaire.

A ce propos, M. Zitouni a fait savoir que, selon l'évaluation faite jusqu’au mois de décembre 2017, «le ministère des Moudjahidine a recueilli plus de 26000 heures de témoignages de moudjahidine et de moudjahidate, ainsi que de mounadiline (militants) et d'anciens officiers de l'Armée de libération nationale (ALN)».

«Le ministère des Moudjahidine a recensé aussi plus de 30 000 moudjahidine et moudjahidate», a-t-il fait savoir, tout en précisant que l'opération (de recensement) se poursuit».

«Ces 26000 heures de témoignage ont été préservées dans des CD et sont actuellement exploitées par des étudiants, chercheurs et des historiens pour la préservation de la mémoire révolutionnaire nationale», a expliqué M. Zitouni à la presse.

Le ministre avait procédé, dans la matinée, au dépôt d'une gerbe de fleur au carré des martyrs de la wilaya, à la récitation de la Fatiha du Livre saint à la mémoire des chouhada de la guerre de libération nationale.

M. Zitouni a animé, au terme de sa visite, une émission spéciale à la radio locale de Bouira, où il a mis l'accent sur l'importance, pour les générations montantes, de préserver l'histoire et le passé révolutionnaire, lesquels, a-t-il dit, «demeurent l'identité de tous les Algériens».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.