Hanoune: le Comité central du PT décidera de sa participation fin février

Publié par DK News le 09-02-2019, 17h37 | 3

La Secrétaire générale (SG) du Parti des Travailleurs (PT) a affirmé, samedi à Alger, que la question de participation de sa formation politique à la prochaine présidentielle, prévue le 18 avril, sera tranchée par son Comité central fin février en cours.

Intervenant à l'ouverture de la session ordinaire du Bureau du parti de la wilaya d'Alger, Mme. Hanoune a précisé que "le bureau politique du parti se réunira, la fin de la semaine prochaine, pour évaluer le débat organisé au sein des structures du parti avec les citoyens autour de la question de la participation du parti ou non à la prochaine présidentielle et préparer la tenue de la session extraordinaire du Comité central, fin février courant, en vue de trancher cette question".

"Dans le cas où le Comité central décide de la non-participation du PT à la prochaine présidentielle, il animera quand-même une campagne politique pour défendre ses principes", a-t-elle soutenu.

Pour la SG du PT, "l'heure est venue de redonner la parole au peuple, de lui permettre d'exercer pleinement sa souveraineté et de définir la nature du régime à instaurer", déplorant cependant "certaines pratiques que connaît l'opération de collecte des  signatures par les postulants à la candidature à la présidentielle".

Commentant les programmes de certains postulants à la candidature à la présidentielle du 18 avril, la responsable du PT a déclaré "Nous suivons au sein du parti les débats ouverts dans le cadre de la pré-campagne électorale".

"Que nous participions ou non à l'élection présidentielle, nous demeurons concernés par cette échéance", a affirmé Mme. Hanoune, ajoutant que "nous n'avons rélevé, à ce jour, aucun programme, ni discours électoral porteur de véritables solutions en adequation avec la préservation des intérêts de la Nation et de la souveraineté nationale".

Revenant sur la polémique autour de l'accomplissement de la prière au sein des établissements éducatifs, la SG du PT a apporté son appui à la décision de la ministre de l'Education nationale, Mme. Nouria Benghabrit, tout en s'interrogeant sur "le silence des autorités quant à la violente attaque qui cible la ministre suite à ses déclarations sur l'impératif de séparer la pratique religieuse de l'école publique".