Monde

Afrique du Sud: L'ANC convaincu de sa victoire lors des prochaines élections

Publié par Dk News le 14-04-2019, 16h35 | 8
|

Le secrétaire général du Congrès national africain (African National Congress, ANC), Ace Magashule, s'est dit confiant dans la victoire de son parti lors des élections législatives prévues le 8 mai prochain, espérant que le parti puisse s'implanter dans des endroits gérés jusque-là par des formations de l'opposition, ont rapporté des médias locaux.

M. Magashule s'est exprimé samedi alors qu'il entamait une campagne de deux jours au Cap, dans la province du Cap-Occidental, gérée par le parti d'opposition de l'Alliance Démocratique (Democratic Alliance, DA), ont ajouté les mêmes sources. Parmi les neuf provinces du pays, le Cap-Occidental est la seule qui ne soit pas gérée par l'ANC.

L'ANC, a précisé M. Magashule, peut s'implanter dans des endroits placés sous l'administration de l'Alliance Démocratique après les élections. L'Afrique du Sud organisera des élections générales le 8 mai pour élire une nouvelle Assemblée nationale et des assemblées législatives provinciales dans chaque province. Les élections, les sixièmes depuis la fin de l'apartheid en 1994, détermineront qui deviendra le prochain président de la République.

Répondant aux préoccupations des citoyens concernant le logement et l'électricité, M. Magashule a déclaré que l'ANC était mieux placé pour résoudre ces problèmes. Il a également écarté, à l'occasion, les accusations de corruption portées contre lui, affirmant qu'il se concentrait sur l'organisation des élections pour permettre à son parti de mieux rebondir. «Il y a des gens qui essayaient de distraire l'ANC et de détourner son attention sur les élections», a-t-il relevé, affirmant que les allégations portées contre lui et d'autres dirigeants de l'ANC n'auront aucun impact sur le parti au pouvoir. Les déclarations de M. Magashule interviennent dans le contexte de la parution d'un livre, qui décrit d'un jour peu flatteur, les neuf ans du règne d'Ace à la tête de la province du Free State (centre) sous le titre de «Gangster State».

Ce proche de l'ex-président, Jacob Zuma, est accusé d'avoir «illégalement offert pour 2 milliards de rands (120 millions d'euros) de marchés publics à des entrepreneurs». A ce propos, Ace Magashule a dénoncé des «mensonges éhontés», assurant qu'il n'a jamais été un «corrompu !». Comme un seul homme, l'ANC s'est rangé derrière lui pour dénoncer une «odieuse campagne visant à assassiner» son secrétaire général à la veille de ce scrutin décisif. Malgré les critiques de l'opposition, l'ANC aspire dans ce contexte à conserver sa position de parti de la majorité qu'il détient depuis 1994.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.