Actualité

Les élus du RCD refusent l'organisation et l'encadrement de l'élection présidentielle

Publié par Dknews le 14-04-2019, 19h21 | 6
|

Les élus du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) ont annoncé, dimanche, leur refus pour "l'organisation et l'encadrement" de l'élection présidentielle prévue le 4 juillet, indique un communiqué de cette formation politique.

Le Bureau national des élus progressistes du RCD "renouvelle le refus collectif et catégorique de tous ses élus pour l'organisation et l'encadrement" de cette élection, et ce sur l'ensemble des Assemblées populaires communales (APC) gérées par le parti, précise le communiqué.

"Conscients de cette responsabilité historique et, déterminés à accompagner le mouvement populaire et à honorer le mandat municipal, les élus progressistes du RCD continueront leur combat pour honorer la confiance de nos concitoyens", souligne la même source.

Depuis le 22 février, l'Algérie vit une "éclosion démocratique qui fait l'admiration des forces progressistes du monde entier", ajoute le RCD, soutenant qu'"avec la démission du chef de l'Etat, l'opinion publique était en droit d'attendre du pouvoir de fait, une feuille de route qui restitue au peuple Algérien son droit à diriger une transition de rupture par des représentants et des mécanismes de son choix".

Il est à rappeler que le RCD avait obtenu 37 APC lors des élections locales de novembre 2017.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.