Société

Cyclone Idai: 1,6 million d'enfants ont encore besoin d'aide

Publié par Dk News le 16-04-2019, 17h32 | 1
|

Au moins 1,6 million d'enfants ont besoin d'une aide d'urgence - en matière de santé, de nutrition, de protection, d'éducation, d'eau et d'assainissement - un mois après que le cyclone Idai a ravagé des régions du Mozambique, du Malawi et du Zimbabwe, a déclaré lundi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

«Toute interruption prolongée de l'accès aux services essentiels pourrait entraîner des épidémies et des pics de malnutrition, auxquels les enfants sont particulièrement vulnérables», a averti l'UNICEF dans un communiqué. Les besoins humanitaires restent énormes, selon l'UNICEF. Au Mozambique 1 million d'enfants ont besoin d'aide, plus de 443.000 au Malawi et 130.000 au Zimbabwe. «Le chemin de relèvement sera long. Il est impératif que les partenaires humanitaires soient présents à chaque étape du processus. Nous devons aider les enfants et les familles à survivre et à se remettre sur pied», a affirmé la directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore.

Depuis le passage du cyclone, le Mozambique a déjà enregistrés 4.600 cas de choléra et quelques 7.500 cas de paludisme, a signalé l'agence onusienne. L'accès aux services pour les plus de 130.000 enfants qui sont toujours déplacés à la suite du cyclone, préoccupe particulièrement l'UNICEF. La plupart d'entre eux se trouvent au Mozambique et au Malawi.

Rien qu'au Mozambique, plus de 200.000 maisons ont été détruites par la tempête. «Les enfants qui vivent dans des abris surpeuplés ou loin de chez eux risquent d'être malades, exploités et maltraités», a déclaré Henrietta Fore, qui a visité Beira immédiatement après le passage du cyclone. Dans les trois pays, les eaux de crue ont largement reculé et certaines familles touchées ont commencé à rentrer chez elles.

Pourtant, des milliers de personnes restent dans des camps d'évacuation parce que leurs maisons ont été endommagées ou détruites.

La sécurité alimentaire est également un problème majeur car la tempête a frappé quelques semaines avant la récolte et détruit les récoltes.

L'UNICEF et ses partenaires continuent de répondre aux besoins humanitaires urgents des enfants et des familles.

L'UNICEF a fourni des informations essentielles à plus de 60.000 personnes pour prévenir les maladies d'origine hydrique et, à partir du 15 avril, lancera une campagne de vaccination contre le choléra en partenariat avec les autorités zimbabwéennes et l'OMS, pour protéger plus de 480.000 personnes.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.