Société

Constantine: Améliorer la prise en charge du malade après la survenue d’un AVC

Publié par Dk News le 17-04-2019, 15h01 | 3
|

L’amélioration de la prise en charge du malade après la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) pour augmenter ses chances de survie et la limitation d’éventuelles séquelles, ont été au c£ur d’une rencontre médicale organisée, lundi après-midi, à Constantine, dédiée aux médecins généralistes du service public.

«Un patient pris en charge moins de 4 heures après avoir fait un AVC peut s’en sortir, d’où l’importance d’établir un diagnostic rapide, et ce au niveau de la structure de santé publique la plus proche du domicile», a indiqué, à l’APS, Dr. Lynda Boubguira, médecin-chef du centre de transfusion sanguine (CTS) du CHU Benbadis de Constantine et représentante de la direction de la santé de Constantine (DSP). S’inscrivant dans le cadre de la formation continue initiée il y a une année par la DSP, cette rencontre est destinée aux médecins généralistes exerçant dans les structures de santé publique de la wilaya, à savoir les établissements publics de santé de proximité (EPSP), les établissements publics hospitaliers (EPH), les établissements hospitaliers spécialisés (EHS) et l’établissement hospitalier de Didouche Mourad, a précisé Dr. Boubguira. Cette même source a également fait état d’un projet portant sur la mise en place d’un «numéro vert» au niveau de la direction de la santé pour faciliter la prise en charge des personnes qui font l’objet d’un AVC ischémique, d’autant que «cette pathologie lourde représente une urgence médicale absolue».

Abondant dans le même sens, Dr. Boubaker Seddik Fekraoui, neurologue au CHU de Constantine a aussi mis l’accent sur «l’importance du facteur temps» qui reste primordial dans la prise en charge de l’AVC ischémique, appelé également, a-t-il précisé, «infarctus cérébral». Selon ce spécialiste, cette rencontre représente une ‘‘initiation’’ à la prise en charge de l’AVC, et ce en enclenchant «une véritable course contre la montre pour que le malade puisse s’en sortir dans un délai n’excédant pas 4 heures 30 minutes», d’autant que selon lui, «Time is brain» (le temps, c’est du cerveau). Dr. Fekraoui a aussi souligné, dans son intervention, que la seule option thérapeutique reste la thrombolyse, qui consiste en l’administration par voie veineuse d’une molécule capable de dissoudre le caillot sanguin obstruant l’artère. Ce même spécialiste a fait savoir, par ailleurs, que l’incidence de l’AVC augmente avec l’âge, même si, selon lui, des jeunes de 20 ans sont susceptibles d’en faire un, affirmant également qu’en Algérie «il y a une légère prédominance féminine des cas d’AVC»‘.

Enfin, il a recommandé aux généralistes présents de garder sous observation, pendant une heure ou deux, un malade présentant un signe susceptible d’annoncer la survenue d’un accident vasculaire cérébral ischémique (engourdissement d’un membre, mal de tête intense, difficultés à parler...).

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.