Société

Mozambique: Le cyclone Idai risque de priver plus de 305 000 enfants d'accès à l'éducation au Mozambique, selon l'UNICEF

Publié par Dk News le 19-04-2019, 15h33 | 3
|

Au Mozambique, plus de 305 000 enfants ont dû interrompre leurs études en raison des dommages causés par le cyclone Idai, a déclaré jeudi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

Plus de 3 400 salles de classe ont été endommagées ou détruites dans les régions touchées par le cyclone. D'autres écoles ont besoin d'importants travaux de réhabilitation après été utilisées comme abris d'urgence, a indiqué l'UNICEF dans un communiqué de presse.

L'UNICEF a exhorté les partenaires humanitaires à continuer à travailler de concert pour mettre en œuvre des solutions, en créant par exemple des centres d'apprentissage temporaires pour que les enfants puissent retourner à l'école le plus rapidement possible.

Toute interruption prolongée de l'accès à l'éducation pourrait avoir des conséquences dévastatrices à court et à long terme pour les enfants, a-t-il averti.

L'éducation est également essentielle aux enfants pour les aider à retrouver un sentiment de normalité après un événement traumatique tel qu'un cyclone de grande envergure, mais aussi pour contribuer à leur développement à long terme et à leurs perspectives d'avenir, a indiqué l'UNICEF.

L'UNICEF craint par ailleurs que les dommages causés aux infrastructures éducatives ne conduisent à une aggravation de ce qui constituait déjà un faible taux de scolarisation et de réussite scolaire au Mozambique.

Sur l'ensemble du pays, moins de 20 % des enfants en âge d'aller à l'école secondaire sont actuellement scolarisés. Le taux de décrochage pourrait encore augmenter si les familles dont les biens ou les moyens de subsistance ont été affectés par le cyclone sont contraintes de faire travailler leurs enfants pour joindre les deux bouts, a-t-il déclaré.

L'UNICEF propose un soutien financier à court terme aux enseignants touchés par la catastrophe, afin de les aider à reconstruire leur vie et à reprendre l'enseignement.

L'agence de l'ONU fournit également des fournitures scolaires et des kits de développement pour la petite enfance, et travaille à créer des centres d'apprentissage temporaires, distribuer des tentes scolaires, réparer les installations sanitaire et l'alimentation en eau dans les écoles, nettoyer et désinfecter des écoles, et former les enseignants pour qu'ils puissent apporter un soutien psychosocial aux enfants, selon le communiqué de presse.

Les besoins du Mozambique restent cependant massifs, 1 million d'enfants ayant toujours besoin d'aide.

L'UNICEF a en conséquence lancé un appel de fonds pour réunir 122 millions de dollars américains, afin de pouvoir financer pendant les neuf prochains mois son aide humanitaire aux familles et aux enfants touchés par le cyclone et ses conséquences au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.