Culture

Bechar : Les stations de gravures rupestresde Taghit, un patrimoine en péril

Publié par Dk News le 27-04-2019, 15h04 | 22
|

Les stations de gravures rupestres de Taghit, un patrimoine culturel matériel humain, sont actuellement en péril et des retards sont mis dans la concrétisation du schéma de protection de ces sites d’une grande importance de l’histoire humaine, de l’avis même des responsables du secteur.

«La mise en £uvre de ce schéma approuvé en 2016 par la direction locale du secteur de la Culture et l’Assemblée populaire de wilaya (APW), et qui concerne les trois stations de Taghit, celles de Zaouia Tahtania, et deux autres dans les localités de Berrebi et Hassi Laouedj, qui relèvent de la commune de Taghit (97 km au sud de Bechar), attend encore le déblocage des crédits par le ministère des Finances pour couvrir les travaux prévus au titre du schéma de protection de ces stations», a affirmé à l’APS le directeur local du secteur, Abdelkader Djenaihi. Ce schéma, qui a fait l’objet d’un large débat par les membres de l'APW et dont l'élaboration a nécessité un financement sectoriel de 10 millions DA, prévoit l'aménagement de l'axe routier menant aux stations de Taghit sur un linéaire de 20 km, en plus de la création d'un centre d'orientation et d'information sur l'art rupestre. Il prévoit également la création d'un musée de la préhistoire à Taghit, dans le but d'une meilleure éducation du public sur l'intérêt de la préservation de ce patrimoine matériel, en plus du renforcement du gardiennage des lieux, délaissés aux aléas de la nature et aux actes de vandalisme. «C’est au mois de juin 2016 que les dossiers culturel, administratif et études techniques ont été finalisés et approuvés par l’APW, puis adressés au ministère de tutelle pour approbation par les instances nationales et sa parution au journal officiel», a fait savoir  M.Djenaihi.

Des gravures rupestres «souillées» par le vandalisme

Les stations de gravures rupestres de Taghit, localisées sur une zone à protéger de 500 ha à quelques encablures de Taghit, sont des gravures préhistoriques d’âge néolithique dont les dessins sur les roches mettent en évidence, outre des représentations humaines, plusieurs espèces animales ayant vécu jadis dans la région, notamment des antilopes, des éléphants, des autruches, des gazelles, des chameaux et des girafes, selon le schéma de leurs protection. «Cependant et malgré leur grande valeur historique, certains de ces dessins ont été dégradés par de la peinture et des graffitis, actes de vandalisme d’individus inconscients de leur portée historique humaine», a déploré M.Djenaihi. «La grande satisfaction vient des quatre (4) stations de gravures rupestres datant de plus 8.000 ans, découvertes il y a plus de cinq années dans le site de Khenag Tsawir (gorge des images), situé dans une zone désertique à 16 km à l’ouest du chef lieu de la commune d’Abadla (88 km au sud de Bechar), qui n’ont jamais été dégradés de par leur éloignement des activités humaines», a ajouté M.Djenaihi. Ces stations comprennent une quarantaine de dessins de bovidés et autres espèces animales de l’époque, et sont localisées dans un site à haute valeur historique, étant donné la présence de sépultures, de poterie et plusieurs autres matériaux archéologiques, d’une grande importance pour la connaissance de l’histoire de la région de la Saoura, du pays et de l’humanité, selon le même responsable.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.