Médéa : Hommage au colonel Si M'hamed Bougara à l'occasion du 60e anniversaire de sa mort

Publié par Dk News le 05-05-2019, 16h27 | 42

Une cérémonie commémorative marquant le 60ème   anniversaire de la mort au champ d'honneur du chef de la wilaya IV   historique, le colonel Si M'hamed Bougara a été organisée dimanche dans la   commune d'Ouled Bouaachra, à 37 km à l'ouest de Médéa, où était établi son   poste de commandement.

Une foule nombreuse, composée d'anciens combattants de la glorieuse Armée   de libération nationale (ALN), venus des wilayas limitrophes, ainsi que de   citoyens, s'est déplacée comme chaque année au niveau de la stèle érigée en   mémoire du chahid, pour lui rendre un hommage digne de sa stature.

Le colonel Si M'hamed Bouguerra a été un fin stratège militaire qui a   permis de faire basculer la balance, sur le terrain des opérations, en   faveur des troupes de l’armée de libération nationale (ALN), durant les   deux années qu’il passa à la tête du commandement de la wilaya IV   historique, soit d’avril 1957 au 5 mai 1959.

Son apport à la révolution ne s'est pas limité aux seuls faits d'armes   accomplis au niveau de la wilaya IV historique, car, il s'est également   distingué auprès de ces pairs des autres wilayas par sa sagesse, son génie   militaire et, surtout, son charisme qui lui valurent d'être sollicité lors   de la prise de grandes décisions à l'occasion de certaines réunions qui   avaient regroupés les principaux chefs de la révolution.

Né le 2 décembre 1928 à Khemis Meliana (Ain Defla), le chahid a connu, au   lendemain du soulèvement populaire du 8 mai 1945, les geôles du   colonialisme. Sitôt libéré, il rejoint les rangs du Mouvement pour le   triomphe des libertés démocratiques (MTLD). Il est arrêté, une seconde   fois, en 1951, pour «activités politiques subversives» et condamné à trois   ans de prison.

Au déclenchement de la Révolution de novembre 54, Si M'hamed Bougara est   chargé de l’organisation de la résistance armée à Amrouna, dans la localité   de Tniet El-Had. Il participera, le 20 Aout 1956, au congrès de la Soummam   et fut désigné responsable politique et membre du conseil de la wilaya Iv   Historique, puis promu, en 1958, au grade de colonel. Il est nommé à la   tête des troupes de la ALN opérant à travers tout le territoire de cette   même wilaya, jusqu’à sa mort, le 5 mai 1959.