Société

Brésil: 8 personnes abattues par la police dans une favela de Rio

Publié par Dk News le 07-05-2019, 14h52 | 2
|

Huit personnes ont été abattues lundi lors d'une opération policière dans le complexe de Maré, un des plus grands ensembles de favelas de Rio de Janeiro, a annoncé un porte-parole de la police.

«Huit suspects ont été tués lors d'une opération policière à Maré», a déclaré le porte-parole, alors que les derniers chiffres officiels font état d'un nombre record de personnes tuées par la police lors du premier trimestre.

Aucun détail n'a été fourni sur le but de l'opération policière, dont les médias locaux ont indiqué qu'elle visait à arrêter un important trafiquant de drogue.

L'application «Onde tem tiroteio» (OTT), qui informe ses usagers en temps réel sur les fusillades survenant au quotidien à Rio, a indiqué que d'intenses échanges de tirs avaient été recensés dans le complexe de Maré en fin de matinée.

Des habitants ont publiés sur les réseaux sociaux des vidéos dans lesquelles ont peut entendre de nombreuses rafales de balle et le vacarme assourdissant d'un hélicoptère survolant la zone.

Des photos montrent également des membres de l'orchestre de musique classique «Maré do Amanhã» (Maré de demain) obligés de sortir de leur salle de classe et de se réfugier dans un couloir pour éviter d'être atteints par des balles perdues. Cet orchestre formé de jeunes de ce quartier défavorisé était devenu célèbre au Brésil pour avoir joué pour le Pape François à Rome en juillet 2017. Maré est le quartier où est née la conseillère municipale noire Marielle Franco, dont l'assassinat en mars 2018 avait suscité une immense commotion au Brésil comme à l'étranger. En janvier, 13 personnes avaient déjà été tuées au cours d'une opération policière dans une favela près de centre de Rio, neuf d'entre elles dans une même maison. D'après les chiffres de l'Institut de Sécurité Publique du gouvernement de Rio (ISP), 434 personnes sont mortes «pendant l'intervention d'un agent» des forces de l'ordre de janvier à mars, une hausse de 17,9% par rapport à la même période en 2018.

Ce total -- cinq tués par jour -- est le chiffre trimestriel le plus élevé depuis que cette statistique a commencé à être établie par les autorités, en 1998.

Cette période coïncide avec les trois premiers mois du mandat du gouverneur Wilson Witzel, élu en grande partie en raison de son alignement sur la politique sécuritaire du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui a lui aussi pris ses fonctions en janvier.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.