Histoire

Appel à une nouvelle approche dans le traitement des massacres du 8 mai 1945

Publié par Dk News le 10-05-2019, 14h41 | 0
|

Le professeur universitaire spécialiste en droit   international, Zidane Salah Eddine a plaidé, mercredi à Alger, pour «une   nouvelle approche» dans le traitement des massacres du 8 mai 1945 perpétrés   par la France coloniale à l'égard des Algériens.

 «Il est impératif de sortir du cercle vicieux et de trouver une nouvelle   approche dans le traitement des massacres du 8 mai 1945 afin de pouvoir   rendre justice aux victimes de ces actes, qui constituent selon la   classification internationale, «des crimes contre l'humanité», a précisé M.   Salah Eddine dans une communication à l'Assemblée populaire nationale (APN)   à l'occasion de la commémoration du 74e anniversaire des massacres du 8 mai   1945.  Déplorant le fait que des actions en justices n'aient pas été intentées   contre les institutions françaises responsables de ce génocide, il a mis en   avant «l'impératif de passer à un autre niveau, celui de la reconnaissance   et des excuses des auteurs de ce crime pour aller ensuite à l'indemnisation   des victimes».  Au plan juridique, tous les mécanismes sont là pour que ces crimes soient   classés, au vu du droit international, «crimes contre l'humanité», a   expliqué le professeur universitaire précisant que c'est là le plus haut   niveau de classement qui fait que ces crimes restent imprescriptibles.  Pour sa part, le directeur des Archives nationales, Abdelmadjid Chikhi a   évoqué la conjoncture précédant les massacres du 08 mai 1945, rappelant que   les Algériens n'avaient pas manifesté pour célébrer la fin de la deuxième   guerre mondiale, sinon pour réclamer l'indépendance.  La sortie des Algériens ce jour-là était «le fruit de leur maturité et de   leur conscience que la France n'allait pas tenir sa promesse d'offrir à   l'Algérie l'indépendance à la fin de la 2e Guerre mondiale et la victoire   des alliés sur le nazisme. a-t-il affirmé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.