Béjaia : Sensibiliser et renforcer les infrastructures pour booster le sport féminin

Publié par Dk News le 10-05-2019, 15h54 | 3

La wilaya de Béjaia occupe la première place sur le territoire national, après la wilaya d'Alger, en matière de pratique sportive féminine, laquelle est appelée à se renforcer davantage et à s'élargir aux villages de cette wilaya, a indiqué jeudi le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui.

Répondant à une question de la députée Saida Azzoug au sujet des mesures prises par son département ministériel, pour faire face au problème de la défection de la gent féminine par rapport à la pratique sportive dans la wilaya de Béjaia, le ministre a fait savoir que cette wilaya se trouve «en pôle-position, après Alger, aussi bien en matière de pratique sportive féminine que sur le plan des performances réalisées par l'élite sportive féminine sur le plan international».

Le ministère de la Jeunesse et des Sports s'emploie actuellement, selon Raouf Bernaoui, à élaborer des programmes de sensibilisation et à mettre en place des infrastructures sportives en vue d'encourager la gent féminine à pratiquer le sport aussi bien au niveau des villes qu'au niveau des villages et contrées isolées.

Le ministre a souligné dans ce contexte que «plus de 696 éducatrices sportives ont achevé leur formation en vue de donner une impulsion au sport féminin et augmenter le nombre des pratiquantes». Rappelant que lors des dernières années, l'Algérie a vu l'éclosion de jeunes athlètes féminines ayant hisser haut les couleurs nationales, le ministre a indiqué que le développement du sport féminin représente un axe important dans la politique nationale.

Raouf Bernaoui a en outre signalé que les programmes établis par le ministère révèlent une hausse du nombre d'athlètes femmes au sein des sélections nationales, atteignant 14.000 athlètes.

Selon les statistiques, plus de 1.000 cadres techniques et entraîneurs-femmes dans toutes les catégories, participent au développement de la pratique sportive féminine. La séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) présidée par Moad Bouchareb et consacrée aux questions orales adressées à plusieurs membres du Gouvernement, a été marquée par un large boycott de la part des députés.