Société

Environnement: L’Algérie dispose de textes réglementaires pour préserver la vie sauvage des oiseaux migrateurs

Publié par Dk News le 11-05-2019, 15h50 | 8
|

L’Algérie dispose d’un arsenal de textes réglementaires pour préserver la vie sauvage et protéger les oiseaux migrateurs et les lieux de leur reproduction, a affirmé jeudi Abdelkader Belkheira, directeur de la protection animale et végétale à la Direction générale des forêts de la wilaya d'Ain Témouchent.

Présidant la célébration de la Journée mondiale de la protection des oiseaux migrateurs, organisée au niveau de la station d’épuration des eaux usées (STEP) de la commune d’El Amria, le même responsable a rappelé que «notre pays dispose des textes réglementaires et décrets exécutifs suffisants pour la protection de la vie sauvage en général et préserver les sites de reproduction des oiseaux migrateurs et les protéger de disparition». M. Belkheira a rappelé que l’Algérie est aussi signataire de la convention internationale «Ramsar» qui veille sur la protection des zones humides, soulignant que «ces zones constituent une destination importante pour les oiseaux migrateurs dans notre pays.

L’Algérie enregistre chaque année des opérations de nidation des oiseaux migrateurs surtout que notre environnement est propice à leur repeuplement».

L’Algérie recense plus de 3.000 zones humides dont 50 zones classées et protégées en vertu de la convention Ramsar, dont la plupart constitue le site de nidation des oiseaux migrateurs durant la période du printemps, a-t-on signalé. La journée mondiale de protection des oiseaux migrateurs, célébrée le 10 mai de chaque année, a été officialisée depuis 2006.

Le slogan choisi cette année est : «Protégeons les oiseaux migrateurs de la pollution plastique», où la commune d’El Amria (Ain Témouchent) a abrité les festivités officielles nationales. Pour ce qui est du choix d'El Amria pour abriter cet événement, le directeur de la protection végétale et animale à la Direction générale des forêts (DGF) a souligné que ce site «est une réserve naturelle qui s’est avérée être un bassin de reproduction du type Erismature à tête blanche, un oiseau rare menacé de disparition ces dernières années et dont les effectifs ont doublé dans la zone humide d’El Amria et les environs de la commune de Hassi El Guella, dans la wilaya d'Ain Témouchent.

L’Algérie recense deux couloirs d’oiseaux migrateurs, l’un au nord traversant la zone humide de Collo (El Tarf) et Grabaz (Skikda) et, le deuxième, au nord-ouest traversant les zones de la Mactaa et la Sebkha (wilayas d’Oran et d'Ain Témouchent) et Dhayet El Ferd (Tlemcen) où 75 espèces d’oiseaux d’eau migrateurs ont été dénombrées, a souligné une chercheuse dans le domaine, Nadjia Bendjedda.

Un réseau d’observateurs d’oiseaux migrateurs composé de 700 adhérents a été créé et ses sorties sont groupées sur 300 sites de concentration des oiseaux migrateurs.

La célébration de la Journée mondiale de protection des oiseaux migrateurs a été marquée par une exposition sur les différentes espèces d'oiseaux migrateurs et une cérémonie pour honorer des élèves lauréats d'un concours de dessin, organisé par la conservation des forêts, en collaboration avec la direction de l’éducation et la maison de l’environnement d'AinTémouchent.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.