Société

Inde: Au moins 300 yacks morts de faim dans l'Himalaya

Publié par Dk News le 12-05-2019, 14h48 | 4
|

Au moins 300 yacks sont morts de faim dans une vallée indienne de l'Himalaya en raison d'un hiver particulièrement rude, ont annoncé dimanche des responsables locaux.

Des responsables du Sikkim, un Etat de l'extrême nord-est de l'Inde coincé entre le Népal, la Chine et le Bhoutan, ont expliqué avoir reçu en décembre de premières demandes d'aide d'une cinquantaine d'habitants isolés de la vallée de Mukuthang. A l'issue de fortes chutes de neige, ils ont demandé de la nourriture pour alimenter leur troupeau de 1.500 yacks, qui fournissent aussi bien du lait que de la laine et font également office de moyen de transport.

«Nous avons tenté plusieurs fois de les aider mais cela s'est avéré impossible.

Aucune route ou voie aérienne n'était praticable en raison des conditions météo. Nous avons finalement réussi à accéder à la vallée et nous avons déjà confirmé la mort de 300 yacks», a déclaré un responsable local, Raj Kumar Yadav, cité par l'AFP. «Les familles présentes sur place affirment que 500 yacks sont morts de faim.

Nous essayons de confirmer ces informations. Une cinquantaine de yacks reçoivent également des soins médicaux d'urgence», a-t-il ajouté. Les yacks représentent l'une des principales ressources de la région, qui dépend du tourisme.

Chaque année, quelques yacks meurent en raison des conditions météo extrêmes sévissant dans la région, mais le bilan actuel est sans précédent, selon les autorités. «Le climat était trop dur.

D'importantes chutes de neige en décembre ont été suivies par d'autres chutes de neige et même l'herbe ne poussait plus.

Ils sont morts de faim et de froid à la fois», a expliqué Raj Kumar Yadav.

Les autorités locales ont pris des mesures pour enterrer le bétail mort et venir en aide aux habitants de la vallée, située à environ 70 km de la capitale du Sikkim, Gangtok.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.