Actualité

Enseignement supérieur: Commission ministérielle à l’UFC de Bouira pour enquêter sur un mouvement de protestation

Publié par Dknews le 12-05-2019, 17h49 | 21
|

Une commission du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a été dépêchée dimanche à l’université de la formation continue (UFC) de Bouira pour enquêter sur le mouvement de protestation et la grève enclenchés depuis mercredi dernier par les fonctionnaires de cet établissement, a indiqué le directeur de l'UFC, Houcini Sefouane.

«La commission ministérielle est formée du secrétaire général de l’UFC, ainsi que d’autres responsables du secteur, qui enquêtent sur le mouvement de protestation et la grève des fonctionnaires, qui réclament mon départ», a expliqué à l’APS M. Houcini.

Dans la matinée, une quarantaine de fonctionnaires de l’UFC de Bouira avaient observé un sit-in devant le siège de l’établissement pour protester contre «les dépassements et les mauvais comportements» du directeur, a-t-on constaté.

Les protestataires ont dénoncé «les mauvaises attitudes» et les «insultes proférées quotidiennement à leur encontre par le directeur de l’UFC, Houcini Sefouane».

«Le directeur nous harcèle quotidiennement et il ne veut pas dialoguer avec nous pour trouver des solutions à nos problèmes», se sont-ils plaints.

Selon des témoignages livrés par plusieurs fonctionnaires rassemblés devant le siège de l’UFC de Bouira, «le directeur exerce des pressions terribles sur les travailleurs, dont les enseignants et les femmes de ménage».

Le même responsable «ferme toujours les portes du dialogue et continue de nous ignorer et de nous insulter.

Nous sommes victimes de son mépris», ont dénoncé les fonctionnaires de l’UFC.

En réaction à ces accusations, le directeur de l’UFC de Bouira a précisé que la commission ministérielle était en train de faire son travail afin de faire la lumière sur toutes ces questions.

«Nous allons voir les résultats, et si je suis le fautif, je payerai», s’est-il contenté de dire.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.