Actualité

Examens de fin d'année: les annexes de l'ONEC équipées de brouilleurs

Publié par Dknews le 14-05-2019, 16h49 | 8
|

Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a fait savoir, mardi à Alger, que le ministère de la Défense nationale (MDN) avait équipé les annexes de l'Office national des examens et concours (ONEC) d'appareils de brouillage en vue de lutter contre la fraude lors des examens nationaux de l'année scolaire en cours.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, M. Belabed a indiqué que "le ministère de la Défense nationale a fourni et équipé les annexes de l'ONEC de brouilleurs sophistiqués" en vue de lutter contre toute tentative de fuite de sujets par voie électronique, saluant le MDN pour cette mesure très importante qui s'inscrit dans le cadre de la sécurisation des examens scolaires",

Le ministre a précisé également que les annexes de l'ONEC à Batna et Alger se chargeaient de l'impression de sujets du baccalauréat, tandis que les sept autres annexes prendront en charge l'impression de sujets des épreuves du Brevet de l'enseignement moyen (BEM) et de 5e année primaire.

Evoquant les mesures initiées par son secteur en coordination avec d'autres secteurs à l'effet de réprimer la fraude durant le baccalauréat, M. Belabed a souligné "l'importance et l'efficacité" de ces mesures, ajoutant que "les responsables du secteur sont en passe de réfléchir à reformuler les questions des épreuves du baccalauréat de façon à permettre aux candidats de ne pas chercher des réponses ailleurs".

M. Belabed a affirmé que ce genre de mesures coercitives de lutte contre la fraude "ont démontré leur efficacité et permis de réaliser des résultats positifs ces dernières années, notamment avec la création de l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication relevant du ministère de la justice, doté des moyens juridiques et réglementaires nécessaires".

Il a insisté, à cette occasion, sur l'importance de dissuader le candidat au baccalauréat de recourir à la fraude électronique, "dont les conséquences sont déplorables (exclusion pour une durée de 5 ans pour les candidats scolarisés et 10 pour les candidats libres), déplorant, en outre, "la complicité de certains centres d'examens dans la diffusion et la distribution des sujets immédiatement après l'ouverture des plis des sujets".

Le ministre a souligné, dans ce sens, l'impératif de faire la distinction entre la fuite des sujets qu'il a qualifiée de "trahison" et la mauvaise gestion.

Cependant, a-t-il poursuivi, les évènements ayant émaillé, ces dernières années, les épreuves du baccalauréat, en particulier la publication des sujets "n'ont altéré en rien la crédibilité du baccalauréat, mais ont perturbé nos enfants", rappelant que les autorités compétentes ont enregistré l'année dernière 1700 cas de fraude au Baccalauréat.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.