Santé

Genou fragile : les bons traitements

Publié par Dk News le 15-05-2019, 14h54 | 7
|

Les causes de traumatismes ou d'inflammation du genou sont nombreuses, tout comme les solutions thérapeutiques possibles. Mais la tendance actuelle, c'est moins de chirurgie et plus de « sur-mesure ». Illustration à travers avec six situations fréquentes.

Des douleurs un mois après la reprise du sport : on repart calmement! 

C'est un classique en cas de reprise du sport, surtout après 40 ans. « On parle de syndrome rotulien douloureux d'effort », explique le Dr Dejour, chirurgien orthopédiste membre de la Sofcot et de la Lyon Knee Scool of Surgery. En cause : une surpression sur l'articulation, soudain utilisée de façon intensive sans préparation. Un manque de souplesse et de tonicité musculaire dans le dos, les fessiers et les cuisses aggrave par ailleurs la tension au niveau de la rotule. C'est indétectable à l'IRM et à la radio.

Quelle solution ?

On continue le sport mais de façon plus douce et en choisissant des activités qui permettent de maintenir une bonne masse musculaire. Commencer de préférence par de la natation ou le vélo et faire du stretching pour retrouver de la souplesse. Si on veut courir, c'est deux fois 5 minutes par semaine jusqu'à ce que cela ne déclenche plus de douleurs et on augmente progressivement. La prise d'anti-inflammatoires et des séances de kiné peuvent aussi aider.

Mal au genou chez un sportif de toujours : on ralentit !

Il suffit parfois de s'entraîner un peu plus que d'habitude pour déclencher aussi un syndrome rotulien. « Il représente 50% des problèmes de genou des sportifs et les adolescents sont particulièrement touchés. », prévient le Dr Dejour. Une usure du ménisque est aussi possible, notamment chez des personnes très actives, ou ayant une activité professionnelle pénible. Enfin, une tendinite n'est pas rare à la suite d'efforts répétés.

Quelle solution ? 

Reprendre un entrainement plus mesuré. En cas de douleur persistante et de blocage dus à un problème de ménisque, une petite intervention chirurgicale par arthroscopie pour supprimer la zone lésée peut être nécessaire « On peut très bien vivre sans», assure le Dr Dejour. « En cas de tendinite : arrêt du sport quelques semaines, séances de kiné et infiltrations de corticoïdes éventuellement ».  propose le Dr Gepner, rhumatologue.

Gêne après un ménisque fissuré : une intervention parfois nécessaire

Usé par des mouvements répétés, le ménisque peut aussi se fissurer lors d'un choc, au cours d'une chute. Après, il reste longtemps douloureux à l'effort, et peut entrainer des blocages du genou.

Quelle solution ?

Tout dépend de l'âge et de l'importance de la lésion. « Chez les patients jeunes, il faut essayer de suturer la déchirure. », explique le Dr Badet, chirurgien orthopédiste. Mais si le ménisque est très usé ou très abîmé, on préfère souvent l'enlever par arthroscopie. «La suppression du ménisque, même partielle, augmente le risque d'arthrose », prévient le Dr Gepner. « Après la cinquantaine, des infiltrations de corticoïdes, voire d'acide hyaluronique sont souvent préférables. »

Entorse avec déchirure du ligament croisé : on n’opère pas toujours

Ce ligament est très sollicité dans la pratique des sports de balle ou de glisse (ski). Sa rupture lors d'une entorse est donc une blessure fréquente.

Quelle solution ? 

« L'opération s'impose souvent pour remettre une « corde » à la place de celle (le ligament) qui s'est rompue, explique le Dr Dejour. On utilise pour cela un autre tendon autour du genou (chirurgie KJ (Kenneth Jones) ou DIDT (Droit Intérieur et Demi Tendineux). « Cela permet de retrouver un genou stable et de limiter l'apparition de l'arthrose », précise le Dr Badet. Mais elle n'est pas systématiquement proposée aux personnes peu sportives de plus de 40 ans, surtout si la déchirure est partielle, car le travail alors demandé au genou est moins important.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.