Coopération

L'Algérie appelle à plus d'efforts et d'actions favorisant le vivre-ensemble en paix dans le monde

Publié par Dknews le 17-05-2019, 17h22 | 0
|

L'Algérie a appelé jeudi à Paris à plus d'efforts et d'actions favorisant le vivre-ensemble en paix dans le monde, le dialogue et l'acceptation de la diversité.

"Il nous appartient, chacun à son niveau, institutions, société civile et simples citoyens, à redoubler d'efforts et d'actions ( ), à travers la mise en place de politiques et de programmes favorisant le vivre-ensemble, le dialogue et l'acceptation de la diversité", a affirmé à l'Unesco le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Rachid Beladehane, à l'occasion de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix, célébrée chaque 16 mai de l'année.

Il a rappelé que "le peuple algérien, de par son histoire, ses valeurs et ses sacrifices, partage la conviction intime que le vivre-ensemble en paix constitue une réponse appropriée aux manifestations d'intolérance, de haine, de discrimination et de rejet de l'autre qui se sont malheureusement multipliées ces dernières années dans le monde".

La Journée internationale du vivre-ensemble en paix, rappelle-ton, a été instaurée par l'Organisation des Nations unies en 2017. La résolution relative à cette journée, fruit d'une initiative de l'Algérie, a été adoptée par consensus par 193 pays membres de l'ONU.

L'objectif de la résolution (72/130) de l'Assemblée générale de l'ONU est de favoriser une "mobilisation continue des efforts déployés par la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l'inclusion, de la compréhension et de la solidarité".

A cet effet, le SG du MAE a ajouté que cette journée "se veut à la fois rejet de toute forme d'extrémisme et réponse aux tensions communautaires, au terrorisme auquel l'Algérie a fait face, une décennie durant, seule et dans l'indifférence de la communauté internationale", soulignant qu'elle continue à le combattre "avec force et conviction", mais "sans renoncer aux valeurs qui fondent son parcours et son histoire basée sur le pardon, l'acceptation de l'autre et le vivre-ensemble".

"Forte de cette conviction et imprégnée des valeurs du vivre-ensemble, l'Algérie, qui s'est réconciliée avec elle-même ( ), a accueilli à Oran ( ), ce qui représente une première dans un pays musulman, le 8 décembre 2018, ( ) une cérémonie de béatification de dix-neuf religieux catholiques tragiquement assassinés par les terroristes dans les années 1990", a-t-il rappelé, notant que l'Algérie, par cette communion entre chrétiens et musulmans, "exprimait et traduisait son attachement à la paix, son ouverture au dialogue et à la coexistence entre les religions, ainsi que la volonté commune de poursuivre la prévention et la lutte contre l'extrémisme violent".

Pour sa part, l'ambassadeur d'Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, qui a clôturé les travaux de la matinée, a tenu à affirmer que "ni la distance ni la différence culturelle ne sont un obstacle pour le vivre-ensemble".

Il a ajouté, dans ce sens, que les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l'inclusion, de la compréhension mutuelle et de la solidarité, "ne peuvent aboutir sans l'engagement des acteurs aux niveaux national, régionale et local", notant que les villes sont "au cœur du défi".

Pour l'ambassadeur, il faudrait "davantage" de bonnes volontés, d'actions, d'acteurs, de pays engagés pour "consolider la démarche d'avenir et écrire en commun une nouvelle page plus prometteuse" dans le vivre-ensemble.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.