Santé

Les vasoconstricteurs pour déboucher le nez devraient être prescrits sur ordonnance

Publié par Dk News le 19-05-2019, 15h51 | 5
|

Les médicaments pour soigner le rhume à base de vasoconstricteurs devraient être prescrits sur ordonnance, selon les nouvelles recommandations de l'Académie de Médecine. Qu'ils soient sous forme nasale ou orale.

Pour soulager les patients enrhumés et déboucher leur nez, les médecins prescrivent (et les pharmaciens conseillent) souvent des médicaments appelés décongestionnants nasaux. Ces traitements s'utilisent, soit par voie orale (pseudoéphédrine, phényléphrine), soit par voie nasale (éphédrine, phényléphrine, oxymétazoline, naphazoline, tuaminoheptane).

Actuellement, en France, les formes nasales de ces vasoconstricteurs sont toutes soumises à prescription alors que les formes orales sont toutes en vente libre.

Pourtant, ces médicaments sont associés à certains risques cardiovasculaires et neurologiques.

Des effets indésirables rares mais graves

Ces médicaments ont des effets indésirables, comme une hypertension artérielle, des syndromes coronariens aigus, des troubles du rythme cardiaque ou des accidents vasculaires cérébraux. Si, «les données de pharmacovigilance montrent que ces effets indésirables déclarés sont certes très rares», rappelle l'Académie, elle insiste sur le fait qu'ils sont graves et dans tous les cas imprévisibles. Ils surviennent aussi bien avec les formes orales que nasales et, dans certains cas, dans le cadre d'un mésusage (non-respect de la posologie ou durée, association de deux vasoconstricteurs, utilisation chez l'enfant, dépendance, et surdosage).

«Après avoir analysé l'ensemble des données de pharmacologie fondamentale et clinique concernant ces médicaments et procédé à l'audition d'experts « explique Jean-Paul Giroud, membre de l'Académie de Médecine et co-auteur de ces recommandations, «l'Académie nationale de médecine recommande que les vasoconstricteurs administrés par voie orale, qui ont une balance bénéfices-risques moins favorable que les vasoconstricteurs administrés par voie nasale, soient délivrés uniquement sur ordonnance».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.