Economie

Pétrole: le panier de l'OPEP à 72,47 dollars le baril

Publié par Dknews le 21-05-2019, 17h51 | 3
|

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a reculé  à 72,47 dollars le baril lundi, contre 72,57 dollars la veille, a indiqué mardi l'Organisation pétrolière sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'OPEP (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).

La moyenne du prix du panier de l'OPEP a connu une hausse de 4,41 dollars en avril comparativement à celle de mars, pour atteindre 70,78 dollars le baril (+6,6%), son plus haut niveau en six mois, selon le dernier rapport mensuel de l'OPEP.

Les  cours de l'or noir ont terminé la séance de lundi  en ordre dispersé après un appel de l'Arabie saoudite, membre principale de l'OPEP à prolonger l'accord de limitation de la production .

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 71,97 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril de WTI pour le contrat de juin a gagné 34 cents à 63,10 dollars.

"Nous voyons que les stocks (de pétrole) augmentent", or "aucun de nous ne veut voir les stocks enfler de nouveau", comme en 2018, a déclaré dimanche le ministre de l'Energie saoudien Khaled al-Faleh à Jeddah en Arabie saoudite, où s'est tenu la 14éme réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord OPEP-non OPEP (JMMC).

Co-présidé par le Royaume d'Arabie Saoudite et la Russie, le JMMC est composé également de l'Algérie, les Emirats arabes unis, l'Iraq,  le Kazakhstan, le Koweït, le Nigéria et le Venezuela.

Ce Comité a réaffirmé son engagement à réaliser un marché équilibré et à œuvrer de manière durable pour la stabilité du marché pétrolier avec des fondamentaux solides.

L'Organisation avait convenu en décembre 2018 avec dix pays producteurs non-OPEP, la Russie à leur tête, d'une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l'OPEP et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-OPEP.

Le JMMC a demandé au Comité technique mixte et au secrétariat de l'OPEP de continuer à suivre et à analyser les évolutions du marché pétrolier et, en particulier, les projections d’inventaire pétrolier au cours des prochaines semaines, en vue de la recommandation de la prochaine réunion du JMMC à la Conférence de l’OPEP et à la réunion ministérielle de l'OPEP, prévue en juin 2019, sur les mesures que devraient prendre les pays participants pour le second semestre de 2019.

La  176e conférence de l'OPEP programmée est prévue pour le 25 juin, tandis que la sixième rencontre ministérielle des pays OPEP et non OPEP le 26 juin 2019.

La 15e réunion du JMMC devrait également avoir lieu en juin 2019 au secrétariat de l'OPEP à Vienne.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.