Sports

Cameroun: La FIFA exige le paiement des salaires des joueurs

Publié par Dk News le 26-05-2019, 16h49 | 1
|

La Fédération internationale de football (FIFA) a instruit les responsables de la Fédération camerounaise de la discipline (Fécafoot) à l'effet de régler «dans les plus brefs délais» les arriérés de salaires et les primes dus aux joueurs et encadreurs des 24 clubs de première et deuxième divisions du pays, a rapporté hier la presse locale.

 Selon la même source, la FIFA, par le biais de sa secrétaire générale, Fatma Samoura, a émis dans une correspondance des réserves quant à la présence à la tête du comité ad hoc en charge du dossier, d'un président de l'un des clubs mis en cause, ce qui constituerait un conflit d’intérêts.

Demandant la désignation à ce poste d'une personne indépendante aux qualifications requises, Fatma Samoura se fait par ailleurs l'écho d'athlètes ayant «subi des pressions afin qu’ils signent un document confirmant la réception des paiements en espèces», et soutient la proposition de la FIFPro consistant à n'accepter que des relevés bancaires ou une confirmation écrite du joueur, appuyée par un représentant du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc) présent lors du paiement de la dette.

La secrétaire générale de la FIFA a demandé, à son correspondant, de soumettre à l'instance internationale «d’ici au 31 mai 2019, un rapport résumant l'état des travaux du comité ad hoc et répondant aux allégations adressées par la FIFPro».

En février dernier, la Fédération des footballeurs et le Synafoc avaient dénoncé «la situation désastreuse» des athlètes dont beaucoup, selon eux, traînent de nombreux mois d’arriérés de salaires, de primes de matches, de signature de contrat et d’entraînement. Selon ces deux organisations, au cours de la saison 2017-2018, mais aussi en 2018-2019, seuls 8 clubs évoluant dans les championnats professionnels, se sont acquittés desdites obligations de rétribution vis-à-vis de leurs joueurs, alors que les 24 autres doivent encore de l’argent à leurs sociétaires.

La FIFA avait saisi la Fécafoot à la suite de ces révélations, lui demandant de «prendre de manière urgente les mesures nécessaires» pour que lesdits arriérés «soient payés à brève échéance».

Une injonction qui avait abouti à la mise sur pied d’une commission ad hoc en vue de voir clair sur la situation, pour envisager des solutions durables à la situation.

Début mars, et à la suite de trois sessions, Seidou Mbombo Njoya avait rallongé de 15 jours le mandat dudit comité ad hoc qui, à ce jour, n’a pas rendu sa copie.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.