Sports

Football / Ligue 1 (2018-2019): L'USMA sur le fil, retour gagnant de la JSK

Publié par Dk News le 28-05-2019, 16h23 | 11
|

Le rideau est tombé dans la nuit de dimanche à  lundi sur le championnat de Ligue 1 Mobilis de football 2018-2019,  consacrant l'USM Alger pour cette neuvième année du professionnalisme,  tandis que les grosses cylindrées ont flanché lors d'une saison marquée par  la relégation d'un club promu lors du précédent exercice.

Retour sur un exercice qui a tenu en haleine les puristes de la balle  ronde jusqu'à l'ultime journée, que ce soit dans la course au titre ou au  maintien.

Il a fallu donc attendre la dernière journée de compétition pour assister  au dénouement. Vainqueur en déplacement chez le champion sortant le CS  Constantine (3-1), l'USM Alger n'a pas raté l'occasion de s'offrir le 8e  titre de son histoire après 1963, 1996, 2002, 2003, 2005, 2014 et 2016.  C'était comme une «passation de pouvoirs» entre l'ancien et le nouveau  champion. La JS Kabylie, qui a terminé en position de dauphin, peut se targuer  d'avoir réalisé une saison pleine, elle qui avait souvent joué pour le  maintien lors des précédents exercices.

Les «Canaris», qui ont disposé à  Tizi-Ouzou du CABB Arréridj (2-0), comptaient sur une défaite ou un match  nul de l'USM Alger pour pouvoir remporter un titre qui fuit le palmarès du  club depuis 2008.

Auteur d'une phase aller époustouflante terminée largement en tête (33  pts), soit sept de plus que la JSK (26 pts), l'USMA a trébuché à plusieurs  reprises lors de la seconde partie de la saison, ce qui a permis à ses  poursuivants de réduire l'écart à un seul point à la veille de la 30e et  dernière journée. L'USMA a réalisé 15 victoires, 8 nuls et 7 défaites, marquant 49 buts pour  en encaisser 29 (+20).

L'attaquant international congolais Prince Ibara,  auteur de 9 buts, a terminé meilleur buteur de l'équipe. L'USMA a devancé ainsi d'une seule unité la JSK (2e, 52 pts) et de cinq  longueurs le Paradou AC (3e, 48 pts). Si pour la JSK (15 victoires, 7 nuls,  8 défaites) il ne s'agit que d'un retour au premier plan, le PAC (14  victoires, 6 nuls, 10 défaites) constitue la révélation de la saison,  réussissant à coiffer au poteau plusieurs grosses cylindrées à l'image de  l'ES Sétif (5e, 45 pts) ou du MC Alger (6e, 43 pts). Les «Académiciens», dont le jeu est devenu un label, se qualifient pour la  première fois de leur histoire à une compétition continentale (Coupe de la  Confédération), ce qui constitue un véritable exploit pour une jeune équipe  qui puise dans sa fameuse Académie JMG (Jean-Marc Guillou).

 La JS Saoura a terminé au pied du podium (4e, 47 pts) et peut considérer  avoir réalisé tout de même une saison honorable, le club de Béchar s'étant  habitué à jouer le haut du tableau depuis quelques saisons. Les joueurs de  l'entraîneur Karim Zaoui pouvaient espérer mieux, n'était-ce la zone de  turbulences traversée depuis notamment leur élimination en phase de poules  de la Ligue des champions d'Afrique.

Le champion sortant déçoit, le CRB revient de très loin

La plus grosse déception de la saison reste incontestablement le CS  Constantine, champion sortant, qui n'a pu défendre honorablement son titre,  terminant à une triste 7e place au classement avec 40 points (10 victoires,  10 nuls, 10 défaites). L'ES Sétif, auteur de quatre titres depuis l'avènement du  professionnalisme en 2010-2011, enchaîne une deuxième saison ratée, bouclée  à la 5e place (45 pts) avec un bilan de 13 victoires, 6 nuls et 11  défaites. L'Entente, dont le président Hacene Hamar est de plus en plus contesté, a  complétement raté sa saison, consommant pas moins de quatre entraîneurs :  Taoussi, Benchikha, Zekri et Neghiz, ce qui a fini par perturber le groupe. Autre déception : le NA Husseïn-Dey. Troisième lors du précédent exercice,  le Nasria (9 victoires, 9 nuls, 12 défaites) a dégringolé pour terminer  l'exercice à la 11e position (36 pts), soit trois de plus seulement que le  premier relégué, le MO Béjaïa. Le MC Alger, considéré comme l'un des plus gros budgets du championnat, a  encore une fois déçu ses fans avec une triste 6e place (43 pts). Le  Mouloudia (11 victoires, 10 nuls, 9 défaites) s'est montré incapable de  jouer le haut du tableau, passant notamment à côté lors de plusieurs matchs  à domicile.

Mention spéciale pour le CR Belouizdad, revenu de très loin pour arracher  un maintien inespéré alors qu'il occupait la dernière place au terme de la  phase aller avec 10 petits points seulement. Le Chabab, métamorphosé avec l'arrivée de son état-major (groupe Madar, le  directeur général Saïd Allik et l'entraîneur Abdelkader Amrani), a réalisé  un parcours de champion durant la seconde partie, engorgeant 28 points sur  45 possibles.

Les coéquipiers d'Amir Sayoud peuvent terminer la saison en  apothéose avec cette finale de Coupe d'Algérie le 8 juin face à la JSM  Béjaïa. Pénalisé par une défalcation de trois points en début de championnat, le  CRB a relevé le défi pour se classer à la 8e place (38 pts), réalisant 10  victoires, 11 nuls et 9 défaites. En bas du classement, le MO Béjaïa (14e, 33 pts) s'est contenté d'une  seule saison parmi l'élite avant de retrouver la Ligue 2, contrairement aux  deux autres promus, le CABB Arréridj et l'AS Aïn-M'lila, qui ont assuré  leur maintien en terminant respectivement aux 9e (37 pts) et 12e places (36  pts).

L'Olympique Médéa et le DRB Tadjenanet ont fermé la marche avec 31 points  chacun et accompagnent le MOB au purgatoire.

Le parcours aura été chaotique  pour ce trio, appelé à se remettre en question pour espérer revenir parmi  l'élite dès la saison prochaine.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.