Guelma: 127,5 hectares de récoltes agricoles et 5 hectares de broussaille détruits par 6 incendies

Publié par Dk News le 11-06-2019, 15h42 | 5

Pas moins de 127,5 hectares de récoltes  agricoles ainsi que (5) hectares de broussaille et 115 arbres fruitiers ont  été ravagés par les flammes de six (6) incendies enregistrés au cours des  dernières 24 heures dans la wilaya de Guelma, a-t-on appris lundi de la  cellule de communication de la Protection civile.

Ces incendies ont affecté en grande partie les champs de céréales, dont  109 hectares blé dur, 2,5 hectares de blé tendre et 16 hectares d'orge a  précisé la même source, ajoutant que les services de la Protection civile  ont également enregistré d’autres incendies dans des forêts ayant causé la  perte de deux (2) hectares de maquis et un (1) hectare d'herbe sèche.

La plupart des dégâts ont été enregistrés lors de deux (2) grands  incendies, a assuré la même source, soulignant que le premier, signalé  dimanche après-midi aux environs de 14 heures 30 minutes dans la localité  Ras El Fedj (commune de Bouati Mahmoud), a décimé 54,5 hectares de blé  dur, 16 hectares d’orge et 45 arbres fruitiers.

Le deuxième incendie, déclaré à proximité de la décharge publique de la  commune de Héliopolis au cours de la journée dimanche, a entraîné la perte  de 50 hectares de blé dur, deux (2) hectares de maquis et 70 arbres  fruitiers. Selon la même source, les quatre autres incendies ont été déclarés dans la  zone jouxtant le chemin communal qui relie les communes de Héliopolis et  celle d’El Fedjoudj, la localité de Djebel Ziat de la mechta El Khouarna  (commune de Roknia), la localité El Mazouna (commune de Medjez Amar) ainsi  que dans la commune de Djeballah Khemissi.

L’extinction des feux a nécessité la mobilisation de 54 éléments  d’intervention, 15 engins anti-incendie, deux (2) ambulances et quatre (4)  véhicules de liaisons, a indiqué la cellule de communication de la  Protection civile, soulignant que la canicule et la vitesse du vent étaient  à l'origine de ces incendies.