Fin des épreuves du BEM, couronnement d'une année scolaire "sereine"

Publié par Dknews le 11-06-2019, 17h30 | 6

L'examen du Brevet d'enseignement moyen (BEM) s'est achevé mardi après trois jours d'épreuves au cours desquels aucun dysfonctionnement n'a été signalé au niveau de l'organisation et ayant couronné une année scolaire qui s'est déroulée dans la "sérénité".

Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, qui a visité lundi un nouveau CEM à Al Achour à Alger a indiqué que la moyenne de l'évaluation continue durant l'année scolaire sera retenue pour les candidats aux besoins spécifiques recalés aux épreuves du BEM. Une dizaine de candidats non-voyants ont passé leur examen dans ce CEM.

Le ministre, qui s'est rendu au premier jour de l'examen à Batna pour suivre le déroulement des épreuves, a souligné le "grand l'intérêt" accordé par les pouvoirs publics aux handicapés candidats aux épreuves de fin de cycles pendant la période d'étude et lors du passage des examens.

Il a précisé qu'une commission interministérielle (éducation, santé, solidarité nationale et formation professionnelle) avait été installée en vue d'assurer une bonne prise en charge de cette catégorie "sensible".

"Toutes les mesures ont été prises afin de permettre aux élèves de cette catégorie de passer les épreuves dans des conditions convenables et adaptées à leur handicap, qu'ils soient visuel ou moteur".

Le coup d'envoi officiel des épreuves du BEM avait été donné par M. Belabed au collège d'enseignement moyen Mohamed Khabab à Constantine, où il avait animé une point de presse au cours duquel il s'était félicité du déroulement dans la "sérénité" de l'année scolaire 2018-2019, relevant un recul des mouvements de grève dans le secteur ayant permis d'achever les programmes scolaires à travers les différents établissements éducatifs du pays.

Le ministre a salué les conditions "excellentes" dans lesquelles se sont déroulées les épreuves de fin de cycle primaire ainsi que celles du BEM, assurant que les efforts seront poursuivis pour garantir des conditions identiques pour les épreuves du baccalauréat, programmées le 16 juin courant.

A la veille de l'examen du BEM, le ministre de l'Education nationale avait assuré que "toutes les mesures" avaient été prises pour assurer le bon déroulement des épreuves, notamment celles visant à empêcher les tentatives de fraude par le biais d'appareils électroniques et la publication des sujets sur les réseaux sociaux, ainsi que la mise à disposition de moyens de transport pour les candidats résidant dans des zones enclavées.

Quelque 631.000 élèves étaient concernés par l'examen du BEM lors de la session 2019, qui a enregistré une augmentation de 5,25 % du nombre de candidats par rapport à l'année écoulée.

Un total de 4.332 détenus ont également passé les épreuves du BEM, au niveau de 43 établissements pénitentiaires agréés comme centres d'examen par le ministère de tutelle.

Les élèves qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à cet examen seront automatiquement admis en première année secondaire, ainsi que ceux dont l'addition de la moyenne obtenue au BEM et de la moyenne annuelle de l'évaluation continue est égale à 10/20.

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé 62.714 agents à travers le territoire national, qui ont été déployés en particulier au niveau des périmètres extérieurs des centres d'examen.

De son côté, le Commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif sécuritaire spécial encadrant le déroulement de l'examen.

Les résultats du BEM session 2019 seront annoncés le 1er juillet. Le taux de réussite à la session 2018 avait atteint 56,88%.