Histoire

Célébration du 57ème anniversaire de l'indépendance: Appel à la préservation de la mémoire et l'ancrage des valeurs novembristes

Publié par Dk News le 05-07-2019, 18h27 | 9
|

Des enseignants universitaires et des  personnalités nationales ont mis l'accent, jeudi à Alger, lors d'une  conférence à l'occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance, sur la  nécessité de préserver la mémoire nationale et d'ancrer les principes de la  Glorieuse guerre de libération chez la jeune génération à travers  l'édification "d'un nouveau modèle" permettant la consécration de ces  valeurs.

Lors de cette conférence organisée par le Ministère des Moudjahidine au  musée national du Moudjahid sous le thème "Fête de l'indépendance: valeurs  et principes d'une nation", la Moudjahida et sénatrice, Zhor Ounissi a  souligné l'impératif de préserver l'histoire et la mémoire nationale et de  jeter des passerelles entre les générations pour la préservation du message  des Chouahada.

La mémoire est "la pierre angulaire pour la construction du présent et de  l'avenir", a-t-elle dit, affirmant la nécessité de préserver la patrie et  de faire preuve de loyauté envers la mémoire de la génération de Novembre.

De son côté, le directeur du Centre national d'études et de recherche sur  le Mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954 (CNERMN54),  Djamel Eddine Miadi, a rappelé que le recouvrement de la souveraineté  nationale le 5 juillet 1962 était le couronnement d'une longue lutte contre  l'occupation française et d'une grande souffrance du peuple, que ce soit à  travers le mouvement national ou bien la lutte armée qui appelait, dans son  ensemble, au droit du peuple algérien à une vie digne.

M. Miadi a affirmé que le nombre élevé de chouhadas qui tombaient  quotidiennement au champ d'honneur, distinguait le Glorieuse guerre de  libération des autres guerres, car elle a été menée pour défendre "la  liberté et la paix".

Dans ce contexte M. Miadi a appelé à la consécration de ces  principes, notamment celles figurant dans la Déclaration du 1er novembre,  qui est "une déclaration de paix", pour les générations futures, d'autant  plus que grâce à l'Algérie, 14 pays africains ont été libérés du  colonialisme.

Pour sa part, le Pr Abdessettar El Hoceine (université d'Alger), a  estimé que la révolution algérienne était parmi les "plus grandes  révolutions du 20e siècle", citant une phrase d'un leader africain qui  avait dit que "l'Algérie est la capitale des hommes libres dans le monde",  soutenant ses paroles par la célèbre phrase du leader africain, Nelson  Mandela, "C'est l'Algérie qui a fait de moi un homme". Affirmant que l'Algérie a été confrontée à l'une des plus ignobles  occupations dans le monde, il a rappelé le passage de la révolution de  l'action politique à la lutte armée.  Par ailleurs, le directeur du musée du Moudjahid, Mustapha Bitame a  souligné la nécessité d'unifier les forces pour défendre la souveraineté  nationale.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.