Actualité

Crise libyenne: une source au MAE dément les propos imputés par des médias à M. Bedoui

Publié par dknews le 10-07-2019, 16h02 | 8
|

Les propos imputés par certains médias étrangers et nationaux au Premier ministre, Noureddine Bedoui concernant la crise libyenne sont "faux et subversifs", a indiqué mardi une source responsable au ministère des Affaires étrangères.

Après avoir rappelé "la position inaliénable de l'Algérie et les principes régissant sa politique étrangère, lesquels prévoient le respect de la souveraineté des Etats et la non-ingérence dans leurs affaires internes", la même source a indiqué dans une déclaration à l'APS "qu'il n'y a pas d'alternative à la solution politique à la crise libyenne" tout en réaffirmant "la responsabilité de l'Algérie en sa qualité d'Etat voisin et frère de la Libye".

"L'Algérie qui n'a cessé d'appeler à un dialogue inclusif entre toutes les parties libyennes, loin de toute ingérence étrangère, demeure convaincue que la solution politique concertée et acceptée par toutes les parties au conflit est la seule voie à même de garantir la paix et la stabilité durables et la préservation des intérêts suprêmes du peuple libyen frère", a-t-on souligné de même source.

Rappelant que l'Algérie en sa qualité de pays frère et voisin de la Libye a toujours plaidé pour "un agenda unique pour l'aboutissement du processus de paix dans ce pays", la même source a relevé que "le règlement de la crise libyenne ne saurait intervenir que par le peuple libyen lui-même, loin de toute ingérence étrangère à travers un dialogue inclusif en vue de parvenir à des solutions consensuelles et durables garantissant l'unité et la souveraineté de la Libye, la cohésion de son peuple et l'édification d'un Etat de droit".

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum avait réaffirmé, lors de la réunion ministérielle tripartie sur la Libye tenue le 13 juin dernier à Tunis, le soutien de l'Algérie au règlement politique en Libye, appelant à "faire preuve de flexibilité pour faire cesser l'escalade et assurer un retour au processus politique dans le cadre du dialogue inter-libyen inclusif", tout en soulignant "le souci permanent de l'Algérie de contribuer à l'aboutissement du règlement de la crise libyenne".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.