Actualité

La solution constitutionnelle, meilleur moyen de sortie de crise

Publié par Dknews le 13-07-2019, 18h23 | 13
|

Le Conseil national des enseignants du Supérieur (CNES) a affirmé, samedi, par la voix de son coordonnateur, Abdelhafid Milat, que la solution constitutionnelle constituait le meilleur moyen de sortie de la crise politique que vit le pays.

Intervenant lors d'une réunion ayant regroupé des parlementaires, des enseignants universitaires et des représentants d'organisations estudiantines et de la société civile, le responsable syndical a indiqué que l'élite universitaire "a élaboré une feuille de route pour engager un dialogue national efficace, susceptible de faire sortir le pays de cette conjoncture exceptionnelle qu'il traverse".

Ladite feuille de route renferme des "réponses aux différentes questions posées sur la scène politique et instaure les mécanismes juridiques adéquats, consistant en la création d'une commission nationale indépendante pour l'organisation et la surveillance de l'élection présidentielle, et ses mécanismes juridiques garants du maintien de la solution constitutionnelle", a-t-il poursuivi.

M.Milat a insisté, en outre, sur l'importance d'accorder à cette commission "toutes les prérogatives et garanties, en dehors du cadre institutionnel de l'Etat, en la dotant de moyens nécessaires pour accomplir pleinement son rôle", ajoutant que ladite commission doit être "habilitée à mener et gérer le dialogue, en allant vers une Présidentielle dans les plus brefs délais".

Il a, d'autre part, mis en garde contre une solution en dehors du cadre constitutionnel qui risquerait, selon lui, de "plonger le pays dans le chaos total", soulignant l'impératif de se tenir à l'écart des "conflits qui ne servent point le pays".

"Le Hirak populaire a réuni toutes les conditions favorables à l'édification de cette nouvelle étape", a-t-il précisé, insistant sur "le rôle important" de l'Université dans ce mouvement populaire et sa contribution au dialogue national.

Le recteur de l'Université d'Alger 3, Cheriet Rabah, avait souligné l'importance du "rôle" de l'Université dans le développement de la société, précisant qu'"il est temps que l'Université et et son élite répondent à l'appel de la patrie pour concourir à l'aboutissement du dialogue national inclusif rassemblant tous le Algériens, et partant parvenir à des solutions consensuelles acceptables par tous".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.