Santé

Pour la prévention d’Ebola: L'OMS salue les «énormes efforts» entrepris par le Rwanda

Publié par Dk News le 26-07-2019, 16h44 | 2
|

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué jeudi les «énormes efforts» entrepris par le Rwanda pour renforcer sa préparation face au risque Ebola, qui sévit en République Démocratique du Congo voisine.

«Le Rwanda a été proactif et engagé dans la prévention d’Ebola à tous les niveaux depuis que l’épidémie a été déclarée en République démocratique du Congo (RDC) voisine il y a presque un an», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom, dans un communiqué publié par l’organisation mondiale.

Depuis l'apparition d'Ebola en août 2018 à l'est de la RDC, le Rwanda a mis en place une série de mesures de sécurité, incluant le dépistage rapide de personnes arrivant de la RDC, la mobilisation et la vaccination de près de 3000 agents de santé, la mise en place de centres ad hoc, ainsi que la sensibilisation des populations.

Le Chef de l’OMS a confirmé qu’aucun cas d’Ebola n’a été signalé, à ce jour au Rwanda, malgré les niveaux élevés de trafic et de mouvements de personnes entre la RDC et le Rwanda, ajoutant que «Kigali a réalisé des investissements importants dans le cadre de ses efforts de préparation contre le virus Ebola». Selon M. Adhanom, tant que l’épidémie mortelle sévit toujours en République démocratique du Congo, «il existe un risque très réel de propagation du virus aux pays voisins».

Le patron de l'OMS a, en outre, exhorté la communauté internationale à apporter son soutien aux efforts menés par Kigali pour contrer la propagation de l’épidémie. Mi-juillet courant, le Rwanda s'est déclaré en alerte suite à la confirmation d’un premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans la ville congolaise de Goma, située à la frontière rwando-congolaise.

La ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba, s'est rendue dans le district frontalier de Rubavu pour évaluer l'état de préparation des autorités locales face à Ebola et mobiliser la population locale contre l’épidémie mortelle.

Les deux postes frontières entre le Rwanda et la RDC dans le district de Rubavu constituent une artère principale pour le commerce et la circulation des personnes et des biens où plusieurs milliers de personnes franchissent quotidiennement la frontière.

Des exercices de simulation de prévention d'Ebola ont été menés aux hôpitaux de Kanombe et de Gihundwe ainsi qu’à l’aéroport international de Kamembe et au centre de traitement d’Ebola de Rugerero. Un centre de traitement du virus a été également mis en place au Rwanda.

 Par ailleurs, 23 unités d’isolement sont en cours de préparation dans les hôpitaux des 15 districts à haut risque.

L'actuelle épidémie dans l'est de la RDC est la deuxième plus importante dans l'histoire de la maladie après celle qui a tué près de 11.000 personnes en Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) en 2013-2014.

Selon le ministre congolais de la Santé, il y a eu 1.655 décès (1 561 confirmés et 94 probables) et 694 personnes guéries.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.