Santé

Les accidents de la vie courante sont 10 fois plus nombreux que ceux de la route

Publié par Dk News le 27-07-2019, 15h06 | 3
|

Les premiers résultats de l'enquête MAVIE menée par l'Inserm viennent d'être publiés. Au total, 10% des sondés ont déclaré avoir été victime d'un accident de la vie courante nécessitant des soins médicaux au cours de l'année écoulée, contre 1% pour les accidents de la route.

Depuis novembre 2014, l'Inserm invite plus de 100 000 Français à participer à une étude sur les accidents de la vie courante. Et si seulement 14 000 personnes ont répondu au questionnaire en ligne (MAVIE), les premiers résultats ont été rendus publics ce 18 mai 2015.

Au total, seuls 1% des interrogés déclarent avoir subi un accident de la route au cours de l'année écoulée et 1% un accident professionnel. En revanche, 10% des sondés affirment avoir été victimes d'un accident de la vie courante. Derrière cette appellation se cachent de multiples domaines, tels que la vie domestique, le sport, le bricolage, les loisirs ou encore le milieu scolaire.

Ce phénomène est tel que chaque année, l'institut de veille sanitaire (InVS) estime que 20 000 personnes décèdent à la suite de ces accidents, ce qui est fait la troisième cause de mortalité en France, après les cancers et les maladies cardiovasculaires.

D'après les premiers résultats, les accidents liés aux sports sont les plus fréquemment cités, avec une incidence deux fois plus importante chez les hommes que chez les femmes. Les sports en équipe avec ballon arrivent en tête avec 19%, suivis par les sports de raquette (18%) et les sports de combats (11,5%). Marche et jogging en revanche ne représentent que 6% des accidents de la vie quotidienne, alors qu'ils font partie des trois sports les plus pratiqués par les sondés avec la natation.

Les handicapés psychiques ou moteurs et les enfants sont particulièrement touchés par les accidents de la vie courante.

Les auteurs de l'étude rappellent que tous les Français sont vivement invités à participer à l'étude en remplissant le questionnaire du site de l'observatoire MAVIE, afin de grossir les données et aboutir à une étude scientifique de grande ampleur.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.