Régions

Tamanrasset: Acheminement de 13 tonnes d’aide humanitaire à la population de Tinezaouatine

Publié par Dk News le 28-07-2019, 14h56 | 17
|

Treize (13) tonnes d’aide humanitaire,  dont des denrées alimentaires, ont été acheminées samedi vers  Tinezaouatine, à environ 550 km au sud-ouest de Tamanrasset, par le  Croissant rouge algérien (CRA) au profit de 128 familles algériennes  nécessiteuses relevant de cette daïra frontalière avec le Mali.

Outre des denrées alimentaires, cette aide transportée par un avion  militaire en provenance de l’aéroport de Boufarik (Blida), comprend aussi  de l'eau minérale, des couvertures et autres ustensiles de cuisine qui  permettront aux familles bénéficiaires de mieux faire face aux nécessités  de base de leur quotidien.

Ces dernières sont éparpillées sur 5 agglomérations de la daïra de  Tinezaouatine, en plus du chef-lieu de cette dernière, concernées par cette  opération.

Il s’agit des localités de Taouendert, Isheliane, Alafagh,  Inatenkarer, Ineghassen, alors que l’acheminement des dons devra s’étaler  sur deux jours (samedi et dimanche), sur des distances allant de 40 km,  pour la plus proche destination, à 120 Km, pour la plus éloignée de  Tinezaouatine.

Des familles de nomades sont également ciblées par ce convoi humanitaire,  initié par des représentants du CRA, du ministère de l’Intérieur, de  l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, ainsi que les  responsables locaux de la wilaya de Tamanrasset, de la Daïra et de la  commune de Tinezaouatine.

«Cette aide s’inscrit dans le cadre de la stratégie du CRA qui consiste,  depuis 2014, à accéder aux zones les plus enclavées et déshéritées du sud  du pays et des Hauts-plateaux en étant à l’écoute de ceux qui souffrent en  silence», a déclaré, dans un contact téléphonique à l’APS, la présidente du  CRA, Saida Benhabylès, notant que l’objectif visé est celui de «préserver  et de renforcer la cohésion sociale» au sein de la population locale.

Notant qu’il ne s’agit « ni de la première ni de la dernière» opération de  ce type envers la population de cette localité, elle a assuré que celle-ci  se renouvellera «à chaque fois que l’opération se présentera», tout en  précisant qu’elle est le fruit de «généreux donateurs et en dehors de  l’argent des contribuables». La première responsable du Croissant a également tenu à exprimer sa  «gratitude» à l’institution militaire pour «la disponibilité dont elle fait  montre en réussissant à concilier entre sa mission sécuritaire et le devoir  humanitaire», avant de rappeler que cette commune a bénéficié, à l’instar  d’autres régions du sud, d’une clinique médicale mobile mise à la  disposition des citoyens par le CRA.

La gratitude des bénéficiaires

Résidant le chef-lieu de la daïra de Tinezaouatine, Aïcha Benbelkhir  figure parmi les heureux destinataires de cette aide humanitaire dans la  mesure où elle contribuera à alléger les charges qui lui incombent.

«Mon  mari est décédé et je dois subvenir aux besoins de mes 10 enfants, dont  certains sont en bas âge.

Ces denrées sont évidemment les bienvenues pour  moi et mes enfants et je tiens à remercier vivement les initiateurs de  cette action qui ne nous ont pas oubliés», a-t-elle tenu à souligner.

La mère de famille s’est ensuite lancée dans l’énumération des principales  contraintes auxquelles elle fait face, citant en priorité la cherté de la  vie dans cette région frontalière du sud algérien, en raison des prix  particulièrement élevés des produits de première nécessité.

Un vécu tout aussi enduré par sa voisine Sellama Belbali qui, en dépit  d’un mari exerçant l’activité de mécanicien, éprouve souvent du mal à  joindre les deux bouts, les dépenses des neuf enfants composant cette  famille étant «bien supérieures aux capacités financières» de celle-ci,  argumente-t-elle.

«Nous tenons à exprimer notre reconnaissance aux pouvoirs publics ainsi  qu’au CRA pour nous avoir accordé de la considération à travers cette  initiative qui nous aidera à affronter notre quotidien et la cherté de la  vie», dira, sur un ton de reconnaissance, cette autre mère de famille.

«Cette aide est un plus qui s’ajoute aux opérations précédentes au profit  des familles nécessiteuses de notre localité bien qu’elle soit insuffisante  eu égard au nombre important de ces dernières», commentera, de son côté, le  chef de daïra de Tinezaouatine, Ahmed Bouchouit, faisant savoir que pas  moins de 1.400 familles ont bénéficié du couffin du ramadhan  écoulé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.