Santé

Les acides gras trans devraient être interdits

Publié par DK NEWS le 02-08-2019, 16h24 | 5
|

Pour réduire le taux de mortalité par crise cardiaque, il faudrait supprimer les acides gras trans de l'alimentation, selon les conclusions d'une étude publiée dans la revue médicale British Medical Journal.

L'interdiction totale des acides gras trans serait la solution la plus efficace pour réduire les risques de décès par maladies coronariennes. « L'interdiction totale est techniquement faisable », expliquent les chercheurs qui proposent « une action décisive ». « Car si aucune augmentation du risque cardiovasculaire n'a été mise en évidence avec la consommation d'acides gras trans naturels (viande, produits laitiers), les acides gras trans des aliments transformés, fabriqués à partir d'huiles végétales, sont, au-delà d'un apport supérieur à 2% des apports quotidiens, associés à un risque accru de maladie coronarienne et de décès » rappellent-ils.

Les scientifiques ont observé qu'en Angleterre, la consommation moyenne d'acides gras trans chez les adultes est estimée à 0,7% de l'apport énergétique et à 1,3% pour les groupes les plus défavorisés. Les recommandations actuelles préconisent de limiter les gras trans à 1% de l'apport énergétique quotidien.

Dans leur rapport, les chercheurs proposent plusieurs solutions pour réduire la consommation des acides gras trans qui auraient des conséquences positives sur la santé.

L'interdiction totale des acides gras trans dans les aliments transformés pourrait empêcher ou retarder environ 7200 décès (2,6%) liés à la maladie coronarienne sur les 5 prochaines années et réduire les inégalités du risque de décès par maladie coronarienne d'environ 3 000 décès dans les groupes socio-économiques les plus défavorisés.

Un étiquetage des aliments plus informatif et plus adapté ou l'interdiction des acides gras trans dans les restaurants et pour la vente à emporte qui pourraient réduire de 1 800 à 3000, le nombre de décès par maladie coronarienne dont 600 à 1 500 chez les personnes les plus défavorisées.

Grâce à l'obligation d'étiqueter les aliments, la Food and drug administration (FDA) précise que la consommation d'acides gras trans est tout de même passée de 4,6 à 1 g par jour entre 2003 et 2012 aux Etats-Unis. En novembre 2013, la FDA a interdit l'utilisation des acides gras trans dans l'alimentation transformée, ce qui a permis de prévenir 20 000 infarctus et 7 000 décès liés aux maladies coronariennes.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.