Régions

Aïd El Adha: Les Ain Deflis dans la fraternité et le pardon

Publié par SALIM BEN le 16-08-2019, 16h23 | 9
|

Avec des Douaas engageants, les Ain Deflis ont accueilli l'Aïd El Adha dans la sérénité et des vœux profonds d'une paix « inébranlable » pour le pays et une fraternité « durable » entre eux.

« L'Aïd s'annonce sous de bons auspices », commente un père de famille avec ses voisins, après leur avoir présenté ses vœux de circonstance et évoqué la fraternités des algériens.

« C'est souvent le cas, les fêtes de l'Aïd s'accompagnent de leur Baraka comme en témoigne ces groupement des familles et voisins », lance un des voisins.

Après avoir accompli la prière de l'Aïd, à la mosquée « El Atiq » « El Fourkane » « Essalam » « El Nasr » et « El fath » de Khemis Miliana, ils se sont retrouvés à l'extérieur pour échanger des souhaits de « paix et de fraternité ». Les salles de prière de ces lieux de culte ne pouvaient contenir le nombre important des fidèles, les derniers arrivés sont contraints de se frayer une hypothétique place sur le trottoir, voire une partie de la chaussée mitoyenne. La scène des embrassades et autres accolades accompagnant ces souhaits est rééditée partout et tout au long de l'Aïd El Adha, au même titre d'ailleurs que celui d'El Fitr.

« Cela fait chaud au cœur de voir tant de communion et de scènes de partage qui devraient se généraliser le reste de l'année pour faire bannir celles de violence et de mauvaise humeur qui tendent hélas à s'accentuer et à prendre plusieurs formes ». Dans la plus part des villes de la wilaya d'Ain Defla, nous avons constaté la même pratique propre à ce jour : l'égorgement se fait dans les quartiers, et les cages d'escaliers ou devant les immeubles pour certains. Bien sur les scènes du sacrifice attire souvent la curiosité et l'émerveillement des bambins, sans que cela ne semble représenter aucun souci à leurs aînés, comme observé à plusieurs endroits de ces quartiers. Après avoir achevé la procédure d'égorgement du mouton, certains hommes vaquent à d'autres occupations, dont la quête d'une éventuelle baguette de pain ou d'un providentiel sachet de lait.

La police au chevet des malades

A l'instar des musulmans du monde, les Algériens ont célébré, l'Aïd El Adha dans une ambiance festive empreinte de joie, de ferveur et de solidarité. Un grand intérêt est enregistré par les policiers d'Ain Defla pour la visite de malades dans les hôpitaux pour alléger leurs peines et leurs souffrances. Effectivement, a l'occasion de l'Aïd El Adha, les éléments de la police d'Ain Defla ont organisé des visites vers des policiers malades, des enfants d'agents de police ayant des besoins spéciaux et des retraités de police malades. A noter que la permanence a été assurée au premier jour de l'Aïd par des épiciers, des boulangers et des transporteurs.

Comme à l'accoutumée, plusieurs actions de solidarité de différents villes ont émaillé cette journée, à travers tout le territoire national.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.