Santé

Mauvais Cholestérol : comment le détecter

Publié par DK NEWS le 17-08-2019, 14h50 | 1
|

1 adulte sur 4 a trop de cholestérol, soit 10 millions de Français selon la Fédération française de cardiologie.

 Comment savoir si nous faisons partie de ceux qui en ont de trop ? En dehors d'une prise de sang, peut-on savoir si l'on a trop de cholestérol ? Impossible dans l'immense majorité des cas. Seule l'hypercholestérolémie familiale, d'origine génétique, s'accompagne parfois de petites taches crème sur les paupières ou d'un épaississement du talon d'Achille. Les autres n'entraînent aucun symptôme. C'est pourquoi il faut y penser et vérifier de temps en temps où on en est. Il est conseillé de contrôler son taux de cholestérol une première fois vers 20 ans, puis au minimum tous les cinq ans avant 50 ans, tous les trois ans après. Un dépistage d'autant plus important si l'on a un peu d'embonpoint ou tendance à prendre du ventre.

Votre analyse de sang

Les seuils admis comme acceptables ne cessent de baisser, mais ils sont aussi nuancés selon le risque cardio-vasculaire global. Ainsi, un taux de cholestérol total de 2,40 g/l sera considéré comme trop élevé pour un homme fumeur de 55 ans souffrant d'hyper-tension, alors qu'il sera jugé correct pour une femme de 34 ans non-fumeuse. De même, le maximum de mauvais cholestérol (LDL) acceptable, fixé à 2 g/l, sera abaissé entre 1 et 1,6 g/l si l'on présente d'autres facteurs de risque (tabac, surpoids, hypertension, diabète). Par ailleurs, le bon cholestérol (HDL) ne doit pas descendre en dessous de 0,40 g/l pour les hommes, 0,60 g/l pour les femmes et le rapport cholestérol total/HDL-cholestérol demeurer inférieur à 5 chez l'homme, 4,4 chez la femme.

Cela arrive effectivement. Une anomalie due à des causes génétiques perturbant le fonctionnement du foie, et donc souvent partagée dans la famille. Ce n'est pas très bon non plus, un taux trop bas pouvant entraîner des carences en vitamines ou en acides gras, voire témoigner d'un risque d'autres maladies quand il baisse sans raison apparente.

C'est pourquoi un suivi régulier est généralement instauré. Une baisse du taux de cholestérol peut également résulter d'une maladie intestinale inflammatoire chronique, entraînant sa mauvaise absorption, ou accompagner une hyperthyroïdie. En cas de chute brutale, les médecins entreprendront des examens, car cela peut aussi signaler une maladie grave du tube digestif.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.