Société

Indonésie: Des centaines d'écoles fermées à cause des feux de forêt en Asie du Sud-Est

Publié par DK NEWS le 10-09-2019, 15h37 | 2
|

Les fumées toxiques provoquées par de vastes incendies de forêt tropicale en Indonésie ont contraint plusieurs centaines d'écoles à fermer en Asie du Sud-Est, ont indiqué les autorités indonésiennes et malaisiennes mardi.

En Malaisie, quelque 400 écoles ont été fermées dans neuf districts de l'Etat du Sarawak situé sur l'île de Bornéo, dont le territoire est partagé avec Brunei et l'Indonésie.

Plus de 150.000 élèves ont été affectés par ces fermetures, a précisé le département local à l'Education.

En Indonésie, des crèches, ainsi que des écoles primaires et secondaires ont été fermées dans la province de Jambi sur l'île de Sumatra, selon les autorités locales qui n'ont pas donné de chiffres précis.

De vastes zones de jungle sur l'île de Sumatra et de Bornéo sont en flammes, mobilisant des milliers de pompiers, après des feux souvent déclenchés pour nettoyer des terrains déboisés avant leur exploitation pour l'agriculture.

Le nombre de "points chauds", les zones à haut risque d'incendie détectées par satellite, a été multiplié par sept à 6.312 en quatre jours début septembre sur les îles de Bornéo et Sumatra, selon l'agence de gestion des catastrophes indonésienne.

 Dans la capitale malaisienne Kuala Lumpur, où les gratte-ciels sont nimbés d'un nuage de pollution, la qualité de l'air s'est détériorée et atteint un niveau "néfaste à la santé", selon l'indice officiel.

Les habitants se plaignent d'une odeur de brûlé et d'une pollution irritante.

"Ca fait mal aux yeux et cause des problèmes respiratoires", souligne Indah Sulistia, une touriste indonésienne à Kuala Lumpur.

La brume provoquée par la pollution enveloppe aussi Singapour tandis que les autorités thaïlandaises ont conseillé aux habitants de porter des masques de protection dans le sud du pays.

Jakarta a déployé des milliers de personnes supplémentaires pour combattre les incendies ces derniers mois, souhaitant éviter la situation de 2015 où les pires incendies en deux décennies avaient étouffé la région dans un nuage de fumée géant et provoqué une crise diplomatique avec les pays voisins.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.