Santé

La nuit blanche cause du tort à notre cerveau

Publié par DK NEWS le 11-09-2019, 15h23 | 12
|

Voilà une étude qui devrait nous faire regretter d'avoir fait la fête toute la nuit. Le manque de sommeil déteint sur les neurones, accélérant leur dégénérescence, selon des chercheurs suédois de l'université d'Uppsala.

Couché à 7h du matin le 1er janvier, vous accusez un sérieux déficit de sommeil. La fatigue se lit sur votre visage cerné, qui se souvient des excès du réveillon.

Ce dont on se doute moins, c'est que le cerveau aussi pâtit de ce manque de repos. L'université d'Uppsala (Suède) sort une étude sur les méfaits de la nuit blanche au niveau cérébral. Les chercheurs ont analysé le sang de quinze jeunes hommes en bonne santé dont certains venaient de dormir huit heures, d'autres de faire une nuit blanche.

Les résultats, à paraître dans la revue scientifique Sleep, donnent sérieusement envie de nous remettre au lit.

Ils montrent en effet que chez les volontaires en manque de sommeil, la concentration de deux molécules du cerveau, l'énolase, liée aux neurones, et la protéine S-100 B, a augmenté de 20%.

«Le nombre de ces molécules du cerveau augmente habituellement dans le sang à l'occasion des lésions cérébrales», traduit dans un communiqué repris par l'AFP le coordinateur de l'étude, Christian Benedict.

Autrement dit, «un manque de sommeil peut favoriser les processus de neurodégénérescence». A contrario, une bonne nuit de sommeil «pourrait être d'une importance critique pour le maintien de la santé du cerveau».

Les bienfaits confirmés d'un bon sommeil

Ces conclusions n'ont rien de surprenant puisqu'elles accréditent les apports de littérature scientifique sur l'importance du sommeil sur le cerveau. On sait depuis récemment que le cerveau est une machine formidable qui assure le nettoyage de toutes les toxines et déchets accumulés dans les cellules cérébrales. Il assure également une fonction de réparation de cellules essentielles pour le bon fonctionnement de notre système nerveux. 

Enfin, des chercheurs américains ont récemment suggéré que le fonctionnement cérébral des insomniaques n'était pas optimisé et donc plus sujet aux troubles de la mémoire.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.