Monde

Sahara Occidental-Maroc: Une délégation sahraouie prend part à la 42e session du Conseil des droits de l'homme à Genève

Publié par DK NEWS le 11-09-2019, 16h58 | 1
|

Une délégation de la société civile sahraouie prend part à la 42ème session ordinaire du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève.

La délégation sahraouie abordera toutes les questions relatives à la détérioration de la situation des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental et aura également des interventions orales, lors des débats du Conseil des droits de l'Homme sur certains des sujets déjà inscrits par la présidence du Conseil à l'ordre du jour de cette session ordinaire, en ce qui concerne les détenus, les réfugiés et la détention arbitraire.

Durant cette session, la délégation sahraouie et plusieurs organisations et des militants étrangers organiseront des ateliers sur la détention arbitraire et les disparitions forcées dans les territoires occupés du Sahara Occidental, ainsi que sur la situation des réfugiés sahraouis et le droit au développement.

En marge de la 42ème session ordinaire du Conseil des droits de l'Homme, le Groupe des Etats de Genève pour le soutien au Sahara occidental a organisé mardi soir au siège du Conseil, une Conférence intitulée «Les droits de l'homme dans le contexte du soutien humanitaire».

 Selon les organisateurs de la manifestation, cet atelier a pour objectif de soulever la question de la situation humanitaire «alarmante» dans les camps des réfugiés sahraouis et de mettre en évidence la question de l'aide humanitaire à la lumière de la pénurie constatée récemment par les donateurs, en contrepartie de l'augmentation de la proportion des réfugiés et des besoins nécessaires pour vivre et résister aux conditions climatiques. La conférence a vu la participation du ministre de l'Eau du gouvernement sahraoui, Ibrahim Mokhtar Boudjemaa (Boukherouta), du président du Croissant-Rouge sahraoui, Yahya Bouhbini, de l'Ambassadeur d'Afrique du Sud en Suisse et des Nations Unies, Mme Nisovo Michactod-Disco, M. Joseph Sichla, coordinateur des droits de l'homme et du développement, et de militants des droits de l'homme venant des territoires occupés du Sahara occidental, des membres de la Commission sahraouie des droits de l’homme, ainsi que la Commission permanente du Front Polisario en Suisse.

Le symposium a enregistré aussi la présence d’un grand nombre de membres du corps diplomatique accrédités auprès de l’Organisation des Nations Unies pour les pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie, ainsi que des représentants d’organisations internationales et d’organisations s'intéressant aux droits de l’homme et aux activités humanitaires participant aux travaux de la 42e session du Conseil des droits de l'Homme.

Cité par l'agence de presse sahraouie (SPS), le ministre sahraoui, Boudjemaa Boukherouta, a déclaré à l'occasion que le séminaire était très important. Dans le Sahara occidental occupé en général, le fait d'ajouter que de tels événements et réunions contribuerait grandement à réduire les problèmes humanitaires des réfugiés sahraouis et contribuerait à faire avancer le processus de règlement des Nations Unies vers une solution juste et pacifique au conflit du Sahara occidental, sur la base des résolutions des Nations Unies et du droit international. Pour sa part, le président du Croissant-Rouge sahraoui, Yahya Bouhbini, a salué l'événement et l'importance de soulever la question de l'aide humanitaire, lors de la 42e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, afin de permettre aux participantes et aux participants de voir en particulier la situation humanitaire dans les camps des réfugiés sahraouis .

Il a également exprimé sa gratitude pour le niveau et l'ampleur de la présence des ambassadeurs et des représentants des missions diplomatiques accréditées en Suisse, ainsi que des organisations internationales et des experts dans le domaine des droits de l'homme et de l'aide humanitaire, ce qui témoigne de la grande importance attachée à ce sujet étroitement lié aux droits de l'homme fondamentaux .

Ce séminaire a été l’occasion pour les conférenciers de soulever la situation humanitaire «alarmante» dans les camps de réfugiés sahraouis, en soulignant la question de l’aide humanitaire, qui a enregistré ces dernières années une grave pénurie de donateurs, en contrepartie de l’augmentation de la proportion de réfugiés dans le temps et des besoins de subsistance.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.