Sports

Ligue 1/USM Bel Abbès : Le club à nouveau saisi par la CNLR

Publié par DK NEWS le 11-09-2019, 17h58 | 0
|

La direction de l’USM Bel-Abbès a été à nouveau saisie par la Chambre nationale de résolution des litiges (CNLR) pour la régularisation de la situation financière de deux de ses anciens joueurs qui ont eu gain de cause après avoir recouru à cette instance, a-t-on appris mercredi de ce club de Ligue 1 de football.

Cette nouvelle affaire intervient après à peine deux semaines de la clôture du dossier d’autres anciens joueurs de cette équipe ayant recouru eux aussi à la CNLR.

Cette dernière a ordonné la non qualification d’une douzaine de nouvelles recrues des Vert et Rouge jusqu’à l’assainissement par ce club de sa situation financière envers les plaignants.

Raison pour laquelle d’ailleurs, l’USMBA a évolué lors des deux premières journées du championnat sans ses nouvelles recrues.

La direction de cette formation a du s’acquitter de près de 70 millions DA pour obtenir les licences de ses nouveaux joueurs qui ont pris part à la précédente rencontre de l’équipe, battue par le NC Magra à Sétif, pour ce qui est sa troisième défaite pour autant de matchs en championnat.

Et pour ne pas connaître le même sort que celui du mercato estival lors de la prochaine période des transferts en décembre à venir, les responsables de la formation de la ‘‘Mekerra’’ sont dans l’obligation de régler les dettes des deux joueurs plaignants, au moment où leur club se débat toujours dans une grave crise financière.

Mais au grand bonheur de la direction d’’’El-Khedra’’, cette dernière vient de bénéficier d'une appréciable subvention de l'APC de Sidi Bel-Abbès, de l'ordre de 30 millions DA, ce qui constitue une bouffée d'oxygène, indique-t-on de même source.

Sur le plan sportif, les protégés du nouvel entraineur, Abdelkader Yaïche, se préparent à accueillir jeudi le NA Hussein Dey dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue, un adversaire qui lui aussi en difficulté sur le double plan financier et sportif.

Et pour sa première sortie avec l’USMBA, le successeur de Younes Ifticene, risque de ne pas être autorisé à diriger ses capés du banc de touche, du fait qu’il ne dispose pas encore de sa licence, soit le même problème qu’avait affronté son prédécesseur l’ayant, entre autres raisons, poussé à jeter prématurément l’éponge, rappelle-t-on.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.