Des cellules souches pour régénérer la cornée humaine

Publié par DK NEWS le 15-09-2019, 14h42 | 3

Des scientifiques viennent de développer une nouvelle technique qui permet de faire pousser de la cornée humaine à partir de cellules souches.

Une première expérience a été menée chez les souris par les chercheurs de l'hôpital pour enfants de Boston. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue médicale Nature.

En 2013, un biologiste français de l'Inserm était parvenu à reconstituer des cellules de cornée à partir de cellules souches de cheveux. Il avait tout simplement reprogrammé les cellules souches des cheveux (une cellule souche est une cellule qui se caractérise par sa capacité à engendrer des cellules spécialisées dans l'organisme) pour les transformer en cornée.

Une nouvelle expérience vient d'être réalisée chez des souris.

Des cellules souches limbiques, cruciales pour la bonne santé de nos yeux ont été implantées sur des rongeurs. Ces cellules souches sont indispensables au bon fonctionnement de notre cornée (la couche extérieure transparente de l'œil). Elles soignent, réparent, restaurent la cornée toutes les semaines. Sans elles, notre cornée perdrait de sa transparence et deviendrait floue. Lorsqu'elles sont endommagées en raison d'une blessure ou d'une maladie, c'est une des principales causes de cécité.

Et les dommages de la cornée pour cause de maladie de l'œil ou de blessures, font partie des motifs les plus fréquents des consultations chez l'ophtalmologiste. Les chercheurs de l'hôpital pour enfants de Boston ont donc cherché le moyen d'inciter les cellules souches limbiques à réparer la cornée lorsqu'elle est endommagée.

Après avoir implanté les cellules sur les rongeurs, ces cellules reprogrammées ont été capables de générer des cornées humaines pleinement opérationnelles. «Ces cellules ont une capacité remarquable d'auto-régénération. Nous espérons pouvoir mener nos recherches plus avant afin de mettre au point ce qui pourra être considéré comme un traitement des maladies de la cornée » explique le Pr Markus Frank, principal auteur de l'étude.