Société

Etats-Unis - GB: Facebook fait appel à la police pour stopper les retransmissions d'attaques extrémistes

Publié par DK NEWS le 18-09-2019, 17h27 | 7
|

Le réseau social Facebook a fait appel aux forces de l'ordre aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour entraîner ses outils d'intelligence artificielle à stopper les retransmissions en direct d'attaques extrémistes, à l'instar de la tuerie de Christchurch, diffusée pendant de longues minutes sur le réseau social.

Cette initiative, annoncée mardi par Facebook, s'inscrit dans le cadre plus large des mesures prises par le réseau social pour nettoyer les contenus "haineux et extrémistes" et en particulier de ses efforts pour ajouter les mouvements ou individus prêchant la supériorité de la race blanche à sa liste "d'organisations terroristes".  Facebook a été vivement critiqué pour avoir mis 17 minutes avant de stopper la retransmission par un suprémaciste blanc, qui a tué 51 fidèles le 15 mars à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.  Depuis, l'entreprise multiplie les initiatives: restrictions pour l'accès à Facebook Live, rencontres avec des responsables politiques, en passant par une alliance avec d'autres réseaux pour freiner le "détournement de technologies permettant de diffuser du contenu terroriste".

La police de Londres apportera son concours à partir du mois d'octobre pour permettre à Facebook de mieux entraîner ses outils d'intelligence artificielle à détecter rapidement ces contenus et les supprimer.

La difficulté vient du fait que la "machine" doit pouvoir faire la différence entre une attaque dans la vraie vie et une scène de film ou de jeu vidéo.  Les images filmées par les caméras portées par les unités de la "Met" lors de leurs entraînements au tir viendront alimenter et enrichir la banque d'images que Facebook a déjà constituée grâce aux forces de l'ordre aux Etats-Unis.  Les outils d'intelligence artificielle ont besoin de quantités énormes de données --ici des images de fusillades-- pour pouvoir apprendre à les reconnaître, les trier et in fine les supprimer dans ce cas précis.

Après avoir mis beaucoup de moyens pour combattre l'utilisation de son réseau par des organisations terroristes comme Al-Qaïda ou le groupe autoproclamé Etat islamique (EI/Daech), Facebook a récemment mis l'accent sur le suprémacisme blanc, dont les tenants sont à l'origine de nombreuses tueries perpétrées ces dernières années aux Etats-Unis.

Le réseau rappelle avoir banni 200 organisations suprémacistes blanches.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.