Société

Protection de l'enfance: l'Etat déterminé à poursuivre son accompagnement

Publié par Dknews le 02-10-2019, 18h15 | 1
|

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a mis en avant, mercredi à Alger, la détermination de l'Etat à poursuivre son soutien et son accompagnement en faveur de la protection et de la promotion de l'enfance par la mobilisation de tous les moyens nécessaires.

Présidant l'ouverture des travaux d'un séminaire international sur "l'importance du signalement dans la protection de l'enfant en danger", aux côtés de la Déléguée nationale de la promotion et de la protection de l'enfance, Meriem Cherfi, Mme Eddalia, a précisé que l'Etat est "déterminé à poursuivre son soutien et son accompagnement en faveur de la protection et de la promotion de l'enfance dans notre pays par la mobilisation de tous les moyens nécessaires et à œuvrer pour un véritable partenariat avec les agences onusiennes dans le cadre de ses engagements internationaux en la matière".

"L'Etat a garanti à l'enfant la protection contre toutes formes de danger et d'atteinte à ses droits et s'est fait un devoir de prendre toutes les mesures idoines pour le protéger et lui permettre de grandir dans un environnement sain et sécurisant", a ajouté la ministre.

Rappelant la loi 15-12 du 15 juillet 2015 relative à la protection de l'enfant, Mme Eddalia a relevé que ce texte "est depuis trois (3) ans au cœur des politiques publiques et des plans nationaux des différents secteurs et établissements concernés".

L'élaboration, la mise en œuvre et le suivi de la politique de protection de la famille sont au centre des préoccupations du ministère de la Solidarité nationale, a affirmé la première responsable du secteur, précisant que le réseau institutionnel en charge de la protection de l'enfance et de l'adolescence comptait 104 établissements et centres spécialisés pour enfants assistés, délinquants ou en danger. 

Ce réseau institutionnel assure l'éducation, la rééducation, la protection et la réintégration des enfants placés par les juridictions et veille également sur leur santé, leur sécurité et leur développement à travers un suivi psycho médical, social et émotionnel, a ajouté la ministre. 

La ministre a passé en revue, en outre, le travail accompli par les équipes d'intervention en milieu ouvert relevant des directions de l'action sociale et de la solidarité (DASS) des wilayas, lesquelles œuvrent en coordination avec l'Organe national pour la protection et la promotion de l'Enfance (ONPPE) et les juges des mineurs au suivi de la situation de l'enfance et la gestion, au niveau local, du mécanisme de signalement, notamment par la réception des signalements, le suivi des enquêtes sociales et la supervision de l'application des mesures au profit de l'enfant et de sa famille avec la contribution des secteurs concernés.    

Dans ce cadre, Mme Eddalia a fait savoir que les services du ministère avait réalisé en 2018 et au cours du premier semestre 2019 au niveau local "7418 enquêtes sociales dont 1574 affaires relatives à des signalements sur des enfants en situation de détresse, outre la prise de 520 mesures au profit de l'enfant ou de la famille.

Pour sa part, le représentant du bureau du Fond des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Marc Lucet a mis en avant les mesures, procédures, mécanismes et politiques adoptés en Algérie en matière de protection de l'enfance, notamment la création de l'ONPPE qui a permis de mettre en place une cellule d'écoute et de lancer un dispositif pour la réception des signalements concernant les enfants en détresse.

Il a considéré, enfin, que ces réalisations "témoignent du respect de l'Algérie des engagements internationaux en matière de protection de l'enfance".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.