Oran: Nécessité d’élargir la liste des maladies professionnelles en Algérie

Publié par DK NEWS le 20-11-2019, 15h27 | 40

Des spécialistes en médecine du travail ont insisté, à Oran lors d’une journée d’étude sur la prévention contre les maladies professionnelles, sur la nécessité d’une révision et élargissement de la liste de ces pathologies qui comporte 85 maladies professionnelles.

Des intervenants lors de cette rencontre, organisée en marge d’une campagne de sensibilisation organisée par la Caisse nationale d’assurance sociale des salariés (CNAS) d’Oran, ont fait remarquer que la liste des 85 maladies professionnelles ne comporte pas des pathologies dont les cancers qui affectent les ouvriers en milieu professionnel.

Dans ce cadre, l’universitaire Labani Mohamed, médecin conseiller à la CNAS a indiqué que plusieurs maladies qui touchent les travailleurs ne figurent pas sur la liste dont certains cancers comme celui de la prostate, les maladies dorsales et articulaires et les troubles de la colonne vertébrale.

Il a rappelé que la dernière actualisation de la liste des maladies professionnelles remonte à 2002 où ont été intégrées des maladies comme la laryngite chronique touchant les enseignants dans leur carrière, tout en estimant nécessaire de déclarer des maladies qui affectent les travailleurs aux services de médecine du travail, qui les porte à son tour aux services de la sécurité sociale, en plus de l'augmentation du nombre de services de médecine du travail qu'il trouve «insuffisant».

Pour sa part, Brixi Reguig Fatima Zohra, spécialiste en médecine du travail représentant la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Oran a estimé qu’il faut augmenter le nombre de médecins du travail pour connaitre plus de maladies et leur déclaration permettant au travailleur assuré de bénéficier d’indemnisations à la sécurité sociale. Elle a soutenu que la déclaration du médecin du travail notamment permet de découvrir d’autres maladies, faisant savoir qu’il n’existe à Oran que 13 services de médecine du travail par rapport au grand nombre d'établissements de santé et hospitaliers, des entreprises économiques, des administrations et des travailleurs dans la wilaya.

La même intervenante a souligné que des maladies peuvent se déclarer une longue durée après une blessure du travailleur et aller jusqu'à vingt années, ce qui constitue un fardeau pour le travailleur, l'entreprise et la CNAS.

Parmi les maladies enregistrées à Oran, elle a cité la perte de l’ouie qui est «importante» affectant un grand nombre de travailleurs des secteur du bâtiment, de l'industrie, des ports et autres chantiers de vacarme, ainsi que l'asthme, la tuberculose et la laryngite.

Selon des statistiques fournies, l'agence d’Oran de la CNAS a recensé 15 cas de maladies professionnelles de 2018 à 2019 portant sur l’asthme, la tuberculose, les maladies infectieuses et la surdité.

La CNAS organise, pour la 7e année consécutive au niveau de ses agences, cette campagne nationale de sensibilisation sous le slogan «maladies professionnelles une affaire de tous» en vue de faire connaitre aux employeurs et travailleurs les risques professionnels, le rôle de la CNAS dans la prise en charge des employés assurés sociaux, d'inspection et de prévention.