Histoire

Histoire Le ministre des Moudjahidine, M. Zitouni :«La France n'a nullement l'intention de reconnaitre ses crimes coloniaux en Algérie»

Publié par DK NEWS le 01-12-2019, 17h04 | 281
|

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a   affirmé dimanche depuis Ghardaïa que la France n'avait «nullement»   l'intention de reconnaitre ses crimes coloniaux en Algérie, relevant que   l'opération de règlement du dossier mémoriel entre les deux pays a été   «suspendue». 

Evoquant les différentes souffrances endurées par le peuple algérien sous   le joug du colonialisme français, M. Zitouni a indiqué, à l'issue d'une   visite de travail dans la wilaya, que la France «n’arrive pas à reconnaitre   ses crimes et n’a aucune intention de régler ce dossier de la mémoire et,   par conséquent, l’opération de règlement avec la France concernant cette   question a été suspendue».

Il a, à cette occasion, appelé les deux chambres du Parlement à «la   réouverture du dossier de la criminalisation du colonialisme français en   Algérie».  S’exprimant à la suite d’une visite de travail et d’inspection au centre   de repos des moudjahidine à Zelfana, le ministre a souligné que «le peuple   algérien dans toute sa diversité et sur l’ensemble du territoire national a   souffert des atrocités et des crimes commis par la France coloniale depuis   1830», avant d’annoncer qu’»un recensement exhaustif de tous les crimes   commis en Algérie par la colonisation +destructive+ est en cours».

Il a, en outre, fait savoir que le peuple algérien était «conscient que   l’ancienne puissance coloniale vise à déstabiliser l’Algérie et à avorter   les prochaines élections présidentielles».  Affirmant que l’Algérie s’apprête à vivre une étape «importante et   décisive» de son histoire contemporaine, le ministre a appelé à «la   vigilance pour faire échec aux ennemis du pays», et «à une participation   massive» à la prochaine élection présidentielle.  «Nous devons £uvrer à la réussite des prochaines élections présidentielles   et préserver l’Algérie, par fidélité au serment du 1er novembre 1954 et aux   Chouhada», a encore souligné Tayeb Zitouni, saluant au passage le rôle joué   par l’Armée nationale populaire pour garantir la sécurité du pays.

«Notre armée £uvre toujours pour la préservation de la démocratie et la   stabilité des institutions, conformément à la Constitution», a-t-il   précisé, avant de condamner la résolution adoptée par le parlement européen   sur l’Algérie, la qualifiant d'»ingérence dans les affaires internes de   notre pays».  M. Zitouni a exhorté les nouvelles générations à préserver l’unité   nationale et l’intégrité territoriale qui constituent «des acquis   inaliénables» obtenus par le sang des chouhada et le sacrifice de tous les   Algériens et Algériennes.

Auparavant, le ministre des Moudjahidine s’est recueilli au cimetière des   martyrs de Ghardaïa à la mémoire des Chouhada, avant de visiter le centre   de repos des moudjahidine au niveau de la localité de Zelfana, qui a fait   l'objet de travaux d’extension.  A cette occasion, Tayeb Zitouni a fait savoir que 25 centres de repos ont   été édifiés et sont opérationnels et que le ministère prévoit de réaliser   prochainement trois nouveaux centres de repos à Oran, Tlemcen et Tizi   Ouzou, affirmant aussi que les travaux de ceux d'Ain Témouchent et de   Bejaia sont en voie d’achèvement.  Le ministre a révélé, par ailleurs, que les films sur Mohamed Bouguerra,   Si El-Haouès et Zighout Youcef seront lancés en tournage en 2020 avant  d’annoncer la réalisation d’un Musée à Ghardaïa dédié au poète de la   révolution Moufdi Zakaria.  Au terme de sa visite, il a baptisé l’unité de la protection civile de   Daya Ben-Dahoua du nom du Chahid Ahmed Zahana, dit Zabana.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.