Santé

Sevrage tabagique il vaut mieux arrêter la cigarette progressivement

Publié par DK NEWS le 02-12-2019, 15h54 | 16
|

Arrêter de fumer trop brusquement fait chuter la consommation d'oxygène du cerveau. Celui-ci plonge alors dans un état comparable à une forme de démence.

Vous voulez arrêter de fumer sans risquer la rechute ? Alors commencez par réduire progressivement votre consommation de tabac avant d'écraser la dernière cigarette. En effet, selon des chercheurs danois qui ont observé l'activité cérébrale de fumeurs réguliers au cours de leurs premières heures de sevrage, arrêter de fumer trop brusquement peut plonger le cerveau dans un état comparable à une forme de démence.

«Au bout de 12 heures sans tabac, le débit sanguin cérébral et la consommation d'oxygène du cerveau avaient en effet chuté de 17%. Une situation caractéristique des personnes atteintes de démence (comme la maladie d'Alzheimer)» explique le Pr Albert Gjedde, chercheur en neurosciences au Département des neurosciences et de pharmacologie de l'Université de Copenhague (Danemark). Selon les chercheurs, c'est ce qui pousse certains ex-fumeurs à replonger : ils fument pour effacer les symptômes de sevrage, trop difficiles à supporter et pour maintenir l'activité de leur cerveau, habitué à l'action de la nicotine.

«Cela peut être une expérience assez désagréable, et ce est probablement une des raisons pour lesquelles il peut être très difficile de cesser de fumer du premier coup» ajoute le Pr Gjedde. Les chercheurs danois comparent la nicotine à d'autres substances pharmacologiquement actives, comme les antidépresseurs. «Les résultats de nos scanners suggèrent que c'est sans doute une bonne idée d'arrêter de fumer progressivement. Tout simplement pour éviter les pires symptômes de sevrage qui rendent si difficile à tenir la décision d'arrêter de fumer». Toutefois, le Pr Gjedde reconnaît qu'il ne sait pas combien de temps il faut pour que le cerveau d'un ancien fumeur retrouve son flux sanguin normal. «Nous pensons que cela peut prendre des semaines ou des mois mais nous ne le savons pas avec certitude».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.