Mihoubi s'engage à concrétiser un plan pour le désenclavement de Tissemsilt

Publié par Dknews le 02-12-2019, 18h15 | 10

Le prétendant à la Présidentielle du 12 décembre courant, Azzedine Mihoubi s'est engagé, dimanche après-midi depuis Tissemsilt, à concrétiser un plan pour désenclaver la wilaya à travers des projets d'extension du réseau routier et la consolidation des infrastructures dans la Santé et l'Enseignement supérieur.

Lors de son meeting à la maison de Culture «Mouloud Kacem Naït Belkacem», en cette 15e journée de la campagne électorale, M. Mihoubi s'est engagé, devant la foule, à concrétiser un plan pour le désenclavement de la wilaya à travers le renforcement du réseau routier, à l'instar du dédoublement liant Tissemsilt à l'autoroute est-ouest.

Le candidat a promis, en cas de victoire à la Présidentielle, de réaliser «rapidement» les projets de désenclavement, s'engageant à veiller à «la levée du gel sur les projets de réalisation les hôpitaux de Tissemsilt, de Lardjem et Theniet El Had.

Le Secrétaire général (SG) du RND par intérim a proposé, par ailleurs, l'élaboration «d'un cahier des charges pour l'amélioration de l'investissement dans le secteur de la Santé, soulignant l'impératif d'améliorer le système de santé dans notre pays à travers la révision des mécanismes de gestion.

Il s'attèlera, en outre, à «promouvoir tous les centres universitaires en universités afin de consacrer l'égalité entres les établissements d'Enseignement supérieur, et de hisser le niveau de l'encadrement universitaire».

Il sera, somme toute, question d'édifier une République d'institutions en recourant à une forte Constitution et à des institutions solides».

Evoquant la résolution adoptée par le Parlement européen sur la situation en Algérie, M. Mihoubi a estimé que «la présence massive des Algériens le 12 décembre courant dans les bureaux de vote sera la meilleure réaction à ce geste considéré comme une ingérence flagrante dans les affaires internes de l'Algérie».

«L'Algérie est un pays souverain, et le peuple décide souverainement et rejette toute tutelle étrangère», a-t-il conclu.