Actualité

Le procès public des impliqués dans la corruption, une leçon pour toute personne appelée à assumer une responsabilité (Bengrina)

Publié par Dknews le 02-12-2019, 18h21 | 1
|

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019, Abdelkader Bengrina, a affirmé lundi depuis Ghardaïa, que le procès public des responsables impliqués dans des affaires de corruption était «une leçon pour toute personne appelée à assumer un poste de responsabilité».

 «Le procès public des responsables emprisonnés, qui avaient un droit de vie et de mort sur les Algériens, est une leçon pour moi et pour d'autres en matière de responsabilités à assumer», a indiqué le candidat du mouvement Al-Bina lors d'un meeting populaire à la salle du Club sportif de la ville de Ghardaïa.

 «Je garderai toujours à l'esprit que si je suis injuste, si je vole, si je mens ou si je méprise, je finirai par avoir le même sort que les éléments de la bande et que le peuple suivra mon procès», a-t-il déclaré, s'engageant en cas de victoire à «redonner confiance aux cadres et gestionnaires des entreprises nationales ainsi qu'aux responsables intègres en charge des marchés publics».

 Le candidat Bengrina promis de veiller, s'il était élu président, à «être un symbole d'unité et de tolérance entre tous les Algériens».

 Evoquant la wilaya de Ghardaïa, le prétendant à la magistrature suprême, a affirmé que «cette wilaya pourrait devenir un pôle de l'industrie artisanale, un secteur qui pourrait contribuer au PIB et à la création d'emploi».

 Il a réitéré, dans ce sens, qu'il «£uvrera à la relance et au développement du Fonds de soutien à l'artisanat afin d'aider les artisans, notamment les femmes au foyer souhaitant investir dans ce créneau, à travers le financement de leurs projets.

 M. Bengrina a insisté, en outre, sur l'importance de la protection du patrimoine, de l'architecture et de la culture de la wilaya de Ghardaïa et d'autres wilayas du sud afin d'en faire des «pôles touristiques».

 Le prétendant à la magistrature suprême a également souligné l'impératif de développer l'économie nationale et d'en diversifier les sources par l'investissement dans les secteurs agricole, industriel et touristique loin de la politique de la dépendance aux revenus pétroliers.

 Le candidat du Mouvement El-Bina s'est, par ailleurs, engagé à faire de l'Université de Ghardaïa un «pôle universitaire» proposant toutes les spécialités.

 M. Bengrina a également promis de réviser la politique de soutien, notamment au profit des artisans, à travers l'octroi de crédits bonifiés en vue de préserver la culture et l'identité nationales.

 Abdelkader Bengrina animera un second meeting cet après-midi à El-Ménia érigée récemment en wilaya.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.