Le 12 décembre, début de la rupture avec les politiques ayant brisé l'économie et le citoyen algérien (Belaïd)

Publié par Dknews le 04-12-2019, 18h32 | 2

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre, Abdelaziz Belaid a affirmé, mardi depuis Guelma, que le 12 décembre serai une date qui marquera le «début de la rupture» avec les politiques ayant brisé l'économie nationale et les compétences algériennes.

Les politiques adoptées ces deux dernières décennies ont «réussi à démolir la structure économique du pays et à briser l'Homme et les cadres nationaux» en raison de l'exclusion et du népotisme, a souligné M. Belaïd lors d'un meeting populaire animé à la maison de la culture de la wilaya de Guelma dans le cadre de la campagne électorale.

Révélant que plusieurs postes importants et de responsabilité était «acquis grâce à l'argent», le candidat à la magistrature suprême s'est engagé, en cas de victoire, à «accorder tout l'appui à la ressource humaine», étant la véritable richesse de chaque pays, promettant, en outre, de mettre terme à la «fuite des cadres», formés par l'Algérie mais préfèrent quitter le pays en quête d'un avenir meilleur.

Concernant l'administration locale, le candidat a réitéré son engagement à mettre fin à «l'hégémonie» de l'administration sur tous les domaines, et d'accorder toutes les prérogatives aux présidents d'APC qui ont été «ses otages».

Il est inconcevable d'arrêter un élu local par une décision du wali ou du chef de Daira, a-t-il estimé.

S'agissant des affaires internes de la wilaya de Guelma, M. Belaïd s'est engagé a ouvrir la voie aux véritables investisseurs et de relancer l'élevage bovin et certaines industries de transformation.

Afin de réaliser cet objectif, le candidat a affirmé que l'élection d'un président de la République était l'unique moyen, la relance économique étant tributaire de la stabilité politique, appelant les algériens à prendre conscience quant aux «plans dressés par les lobbies» qui tentent de porter atteinte à l'Algérie.

Il a dénoncé, en outre, l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes du pays, en s'interrogeant sur la raison de leur silence quant aux violations successives de droits de l'Homme dans plusieurs pays du monde et de leur immixtion dans les affaires internes de l'Algérie.

Lors du meeting populaire, M. Belaid a distingué plusieurs personnes aux besoins spécifiques à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées.