Mila : «Le rôle formatif» de Bousouf durant et après la révolution souligné

Publié par DK NEWS le 03-01-2020, 17h23 | 76

L’accent a été porté mardi sur «le rôle formatif»   des jeunes participant à la révolution de libération pour la période  postindépendance assumé par le défunt moudjahid Abdelhafid Boussouf  (1926/1980) lors d’une conférence organisé à l’occasion du 39ème  anniversaire de sa mort au musée de moudajhid de Mila. 
Dans son témoignage présenté à l’occasion, Mohamed Debah, moudjahid et  membre de l’association du MALG ( ministère de l'Armement et des Liaisons  générales), a indiqué avoir lui-même été formé par Boussouf alias Si  Mabrouk qui avait pris «la lourde charge de former et entraîner les jeunes  durant la révolution pour faire face à l’occupant français en matière de  renseignement, de liaison et d’armement». 
Mettant l’accent sur l’intelligence de Boussouf et sa vision prospective  du devenir de l’Algérie, l’intervenant a affirmé que l»‘homme jouissait  d’un haut sens de la discipline et de l’organisation» et fut «le fondateur  du service de renseignement algérien, du contre-espionnage et  l’organisateur des liaisons entre les wilayas durant la révolution». 
Lors de son intervention durant la rencontre à laquelle ont assisté des  moudjahidine, les autorités de wilaya et des chercheurs en histoire, M.  Debah a soutenu que Boussouf fut durant les négociations d’Evian «le  négociateur à l’ombre», et était au fait des tous les détails et  fournissaient aux négociateurs algériens les informations nécessaires. 
A une question sur le parcours de Boussouf après l’indépendance,  l’intervenant a souligné que «le défunt Boussouf avait préféré se tenir à  l’écart affirmant sa disponibilité à répondre à l’appel du devoir en cas de  besoin».