Santé

Les enfants de plus en plus accros aux tablettes et smartphones

Publié par DK NEWS le 07-01-2020, 17h47 | 9
|

Les livres colorés et les histoires d’animaux de la ferme ne sont plus les seuls à avoir les faveurs des petits… Désormais, il faut compter avec les tablettes et téléphones portables pour égayer le quotidien des enfants.
Selon une étude menée aux Etats-Unis par une association d’éducation aux médias (Common Sense media), 38% des enfants de moins de deux ans ont déjà joué avec une tablette ou un smartphone en 2013. En 2011, ce taux n’était que de 10%. Quant aux enfants de moins de 8 ans, ils sont désormais 72 %, contre 38 % en 2011, à utiliser des appareils mobiles, et le temps moyen d'utilisation a triplé, passant de 5 à 15 minutes par jour, selon l'étude. Les jeux constituent l'activité mobile la plus répandue chez les enfants : ils sont cités par 63 % des parents, qui sont aussi 30 % à évoquer la lecture.
Aujourd’hui, grâce aux technologies mobiles, les enfants peuvent passer du temps devant un écran pratiquement partout et à toute heure. Aux Etats-Unis, l’American Academy of Pediatrics (un groupement de pédiatres) recommande de limiter l’accès aux écrans : « Un usage excessif de ces technologies entraîne de l’obésité, des mauvais résultats scolaires, de l’agressivité et un manque de sommeil », constate la pédiatre Marjorie Hogan dans le « Wall Street Journal ».

Que penser de ces nouveaux usages des écrans par les plus jeunes ?
Même si les chiffres concernent uniquement les Etats-Unis, il serait illusoire de croire que l’augmentation de l’utilisation des écrans par les plus jeunes ne concerne pas également notre pays. En septembre 2012, l'Observatoire Orange-Terrafemine publiait une étude montrant que 71% des enfants de moins de 12 ans utilisent la tablette de leurs parents. Un nouvel usage qui supplante largement celui de l’ordinateur familial par les enfants (55%) et même du smartphone (43%). 
De plus, 38% des parents qui possèdent une tablette ou un smartphone ont déjà acheté une application pour leurs enfants.  Il suffit d'ailleurs d’observer son entourage ou sa propre famille pour constater que les enfants jouent de plus en plus jeunes et avec de plus en plus d’habileté avec la tablette et le téléphone des parents. Faut-il y voir un progrès ?
Blandine Bellot, pédiatre à Marseille recommande d’être prudent lorsque son enfant manipule un tel appareil : « Il est préférable d'éviter l’utilisation des tablettes et smartphones chez les tout-petits. En effet, ils doivent d'abord appréhender le monde réel avec leurs jouets et les personnes qui les entourent, afin de stimuler tous leurs sens. 
L'enfant a besoin d'interactions sociales, c'est à partir de celles-ci qu'il va appréhender le monde, chercher à imiter les adultes et construire sa personnalité. Les nourrissons n'ont pas de notion de virtuel. Alors, même s’il semble que cet usage soit moins nuisible que la télévision du fait de l'interactivité (avec la possibilité de faire des jeux d'éveil par exemple), il faut que les activités sur écran restent occasionnelles et sous la responsabilité des parents ».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.