Actualité

Deux ans après son officialisation, Yennayer "redonne plus d’unité et de fierté au peuple"

Publié par Dknews le 12-01-2020, 17h25 | 17
|

La célébration de la fête de Yennayer à travers tout le territoire national après son officialisation en 2018, est devenue un facteur majeur "qui redonne plus d’unité et de fierté au peuple algérien", a souligné dimanche le président de l’Académie algérienne de la langue amazighe (AALA), Mohamed Djellaoui.

Dans une déclaration à l’APS, M. Djellaoui, qui est également directeur du laboratoire des études littéraires linguistiques et didactiques amazighes, a expliqué que la consécration en 2018 de Yennayer comme fête nationale "a permis l’émergence d’une célébration officielle et nationale".

A l’époque, Yennayer était juste une tradition qui se célébrait généralement dans la discrétion en Algérie et dans toute l’Afrique du nord.

"Mais, maintenant, la célébration de Yennayer est sortie de cette situation pour permettre à tout le peuple algérien de savourer sa joie ressemblante", a tenu à souligner M. Djellaoui.

Selon le même intervenant, l’officialisation de cette fête a pu donner un autre visage aux célébrations, en rétablissant de façon officielle les véritables origines du peuple algérien.

"Moi, je suis très heureux et content de voir aujourd’hui tous les Algériens et Algériennes célébrer dans la joie Yennayer. Il s’agit d’un fait historique qui réunit le peuple autour de sa véritable identité", a-t-il dit. En vertu d’un décret présidentiel, M. Djellaoui a été nommé en mois janvier 2019 directeur de l’Académie algérienne de la langue amazighe, mais il n’est toujours pas installé officiellement dans son poste à ce jour.

A Bouira, le nouvel an amazigh 2970 est célébré dans un climat de joie et de fierté à travers toutes les communes de la wilaya avec une multitude d’activités culturelles et artistiques qui s’étaleront sur une semaine.

Des expositions dédiées à tous les produits et objets artisanaux amazighs, et des conférences sur des thèmes ayant trait avec Yennayer, se tenaient à travers les communes de M’Chedallah, Bouira, Lakhdaria, Sour El Ghouzlane et à Ain Bessam.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.