Culture

Musique Le pianiste tchèque Ivan Klansky anime un récital à Alger

Publié par DK NEWS le 13-01-2020, 18h22 | 5
|

Au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (Tna), le public a pu apprécier,  près d’une heure durant, la grande virtuosité d’Ivan Klansky, un des plus  importants pianistes tchèques, soliste attitré de l’Orchestre  philharmonique de Prague en 1981, et membre du très célèbre «Guarneri Trio  Prague», orchestre de chambre, fondé en 1986 avec ?en?k Pavl?k au violon et  Marek Jerie au violoncelle. Une dizaine de pièces célèbres du XVIII siècle, composées par, Jean  Sébastien Bach (1685-1750), Ludwig Van Beethoven (1770-1827), Bedrich  Smetana (1824-1884), Fréderic Chopin (1810-1849) et Robert Schumann  (1810-1856), a brillamment été restituée par l’artiste, élu en 1995,  président de la Société Chopin en République Tchèque. 
Dans la solennité du moment, le pianiste a commencé par étaler les pièces,  «Fantaisie chromatique et Fugue en Ré mineur» de J.S.Bach, puis, «Clair de  lune», Sonate en Do dièse mineur dans ses trois mouvements de  L.V.Beethoven, au plaisir d'un public conquis. Donnant de l’embellie au silence sacral qui régnait dans la salle Mustapha  Kateb du Tna, le pianiste, nommé en 1996 à la tête du Département de Piano  de l’Académie de musique de Prague, a ensuite enchaîné dans de belles  variations modales et rythmiques, avec, «Trois Polkas de salon» et «Etude  de concert-Au bord de la mer» du compositeur tchèque B.Smetana. 
L'époque très fertile du XVIII siècle a, en partie, été restituée dans la  douceur et la sérénité de l’instant, à un public recueilli, qui a hautement  apprécié le professionnalisme et le talent de l’artiste, savourant chaque  moment du récital dans l’allégresse et la volupté. Dans une prestation de haute facture, Ivan Klansky a poursuivi dans la  pureté de l’exercice et l’agilité du doigté avec, «Nocturne» en Do mineur  et «Ballade» en Fa mineur de F. Chopin, pour conclure, dans une ambiance de  grands soirs aux atmosphères relevées avec «Rêveries» de R. Schumann. Les traits du siècle des lumières et le génie créatif des grands  compositeurs de cette époque ont remarquablement été retracés par  l’interprétation époustouflante de Ivan Klansky, élu en 2018, Doyen de la  Faculté de musique et de danse de l’Académie des arts du spectacle de  Prague. Très applaudi par l’assistance, l'artiste a fait montre de toute l’étendue  de son talent de virtuose, dans une prestation époustouflante de technique  et de dextérité, menée sans avoir eu recours aux partitions, ce qui dénote,  selon un connaisseur, d’une «grande maîtrise intellectuelle de son sujet»,  acquise grâce au «travail et à l’exercice ininterrompus». Les ambassadeurs accrédités à Alger des Républiques, Tchèque, et de  Pologne, ainsi que celle et ceux du Canada, Royaume Uni, Autriche, Pays-Bas  et Turquie, accompagnés par leurs représentants diplomatiques respectifs,  ont pris part au concert, remerciant Ivan Klansky pour «ce beau voyage  onirique». 
Ivan Klansky a fait part, à l’issue de la prestation de son «bonheur» de  se produire à Alger, tenant à rappeler encore tout «l’amour» qu’il voue à  l’»Algérie et au peuple algérien». Né à Prague en 1948, le Professeur Ivan Kl?nsk? a entrepris une brillante  carrière remportant, dès 1967, plusieurs grands prix nationaux et  internationaux. Auteur d’un parcours artistique exceptionnel, il a donné des récitals en  Amérique latine, en Asie et en Afrique, ainsi que dans les salles les plus  prestigieuses d’Europe et des Etats-Unis. 
Une Master-class est organisée lundi à l´Institut National Supérieur de  Musique (Insm) par le Professeur Ivan Kl?nsk?, à la faveur des étudiants en  classes supérieures de piano, dans le cadre d´une coopération entre la Faculté de Musique et de Danse de Prague et l´Etablissement de l’Insm,  dirigé par Abdelkader Bouazzara. Sous l’égide du ministère de la Culture, le récital de piano animé par le  Tchèque Ivan Klansky a été organisé par l’ambassade de la République  tchèque en collaboration avec le Tna.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.